Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

JPMorgan relève ses prévisions de revenu net d'intérêt pour 2024
information fournie par Reuters 20/05/2024 à 16:59

Le logo de la banque JPMorgan Chase

Le logo de la banque JPMorgan Chase

JPMorgan Chase s'attend à que son revenu net d'intérêts (RNI), la différence entre ses montants d'intérêts sur les prêts et les montants versés sur les dépôts, augmente en 2024 plus que précédemment annoncé, grâce à des taux d'intérêt élevés et malgré l'incertitude économique, ont déclaré les dirigeants de la banque lundi à l'occasion d'une journée investisseurs.

La banque américaine a relevé lundi ses prévisions de RNI à 91 milliards de dollars (83,8 milliards d'euros), hors division de marché, un chiffre supérieur à la prévision de 89 milliards de dollars annoncée en avril dernier.

L'action de la banque américaine abandonnait 0,49% à la Bourse de New York à 14h08 GMT.

Les précédentes prévisions de JPMorgan pour son RNI avaient déçu les analystes, qui s'attendaient à ce que la banque profite davantage du contexte de taux d'intérêt élevés.

"L'environnement devient plus compliqué", a déclaré aux investisseurs le directeur financier, Jeremy Barnum, évoquant le durcissement de la réglementation et l'incertitude géopolitique.

L'évolution du RNI sera probablement "oscillante" au cours des prochains trimestres, avec des hausses et des baisses, a-t-il averti.

L'économie américaine devrait pouvoir d'éviter une récession majeure et se diriger vers un atterrissage en douceur, mais la banque est préparée aux risques pesant sur ce scénario, a déclaré son président, Daniel Pinto.

JPMorgan a ajouté des milliards de dollars de prêts à son bilan après avoir racheté la First Republic Bank, qui s'est effondrée en mai 2023, ce qui a alimenté le RNI et a contribué à propulser ses bénéfices à un niveau record.

Les dépenses en matière de technologie devraient passer de 15,5 milliards de dollars en 2023 à 17 milliards de dollars cette année, selon Jeremy Barnum.

Une partie de ces dépenses sera consacrée à l'intelligence artificielle (IA), dont les cas d'usage représentent une valeur d'environ 1 à 1,5 milliard de dollars, selon Daniel Pinto.

Plus largement, les dépenses totales de la banque devraient augmenter pour atteindre environ 92 milliards de dollars en 2024, contre 85,7 milliards de dollars en 2023, selon une présentation.

La banque prévoit par ailleurs d'augmenter les rachats d'actions afin de restituer du capital excédentaire aux actionnaires, tout en restant prudente, a déclaré Jeremy Barnum.

(Reportage Nupur Anand à New York et Manya Saini à Bangalore ; version française Diana Mandiá)

Valeurs associées

198,71 USD NYSE +0,86%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.