Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

JP Morgan AM France réalise une centaine de millions d'euros de collecte en 2015

Newsmanagers18/02/2016 à 12:30

(NEWSManagers.com) - Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour JP Morgan Asset Management France. Après une année 2014 au-delà de ses attentes, marquée par une collecte nette de 1,8 milliard d'euros (lire l'entretien paru le 2 février 2015 sur NewsManagers), la société de gestion a connu un exercice 2015 nettement moins flamboyant. " Nous avons enregistré une collecte nette positive d'une centaine de millions d'euros, annonce à News Managers Pietro Grassano, directeur général de JP Morgan Asset Managment France (JP Morgan AM France). L'année 2015 a permis de démontrer la résilience de notre activité. " Pour le dirigeant, même si cette collecte n'est pas au niveau des meilleures années de la société, " ce résultat montre que nous avons su accompagner nos clients dans leur logique tactique " .

Dans un tel contexte, à l'issue de cet exercice 2015, " nos encours sont restés stables à 8 milliards d'euros, malgré un effet de marché marginalement négatif " , observe Pietro Grassano. Surtout, ce dernier tient à mettre en évidence la solidité de sa gestion, précisant d'ailleurs que " nos fonds ont connu dans leur ensemble de bonnes performances relatives " .

Tout au long de l'année écoulée, JP Morgan AM France n'a pourtant pas chômé. L'année 2015 a en effet été l'occasion pour la société de gestion de parfaire son organisation afin de mettre en musique sa stratégie de développement dans l'Hexagone. Ainsi, au-delà de la promotion d'Amayès Aouli au tant que nouveau responsable du marketing, " nous avons étoffé notre service client qui est passé de 3 à 5 personnes aujourd'hui, avec l'arrivée d'un nouveau responsable et la nomination d'un responsable de la gouvernance locale " , indique Pietro Grassano. Du côté des équipes commerciales, " nous avons une équipe de 10 personnes couvrant les trois segments de clientèle : 3 personnes dédiées aux institutionnels, 3 autres dédiées au wholesale et 4 sur le segment retail, détaille le directeur général. En ligne de mire : un développement croissant et plus agressif auprès des conseillers financiers et, donc, des clients particuliers ; " Nous avons commencé à bâtir une équipe commerciale retail fin 2014 sous la responsabilité de Stéphane Vonthron et, depuis, nous avons recruté deux personnes supplémentaires, à savoir Alexis Jarnoux et Louis-Charles Nérot, précise Pietro Grassano. Désormais, nous avons 4 personnes dédiées au segment retail et distribution, en comptant Audrey Pauly. "

De fait, alors qu'il affiche clairement son intention d'accélérer son développement auprès des conseillers financiers et des conseillers en gestion de patrimoine (CGP), Pietro Grassano estime que " ce segment est très dynamique, les CGP étant en train de s'équiper pour faire face aux contraintes réglementaires comme la directive Mifid 2 " . Dans l'ensemble, au vu des efforts réalisés l'an dernier, " nous sommes plutôt satisfaits des réponses que nous avons pu apporter à cette population dans le cadre de notre approche combinant produits et services, poursuit le dirigeant. Nous ne croyons pas à la logique du produit panacé. La combinaison produit-service est cruciale. Sur ce segment, il faut investir dans la formation, la pédagogie. Nous avons de nombreuses rencontres avec les CGP et nous en avons de très bons retours. Nous avons d'ailleurs aligné les produits et les services avec les CGP mais aussi avec les autres réseaux de distribution. "

A l'aube de cette nouvelle année 2016, sur le terrain des attentes des clients français, Pietro Grassano voit d'ores et déjà se dessiner quelques tendances. Le patron s'attend en effet à voir " une plus forte demande des investisseurs pour des actifs de décorrélation " , avec des demandes notamment sur le long/short equity, par exemple. " Nous voyons clairement un grand intérêt pour les logiques de décorrélation, les investisseurs ne voulant pas prendre de risques directionnels. Les investisseurs ont de plus en plus besoin de diversifier leurs portefeuilles avec des montages plus sophistiqués " , conclu Pietro Grassano.


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.64 -1.39%
42.86 +0.63%
30.72 +1.20%
96.36 +0.50%
1.235 -0.00%
6.66 +1.09%
20.57 -0.10%
17.83 -3.28%
1.314 +1.70%
27.1 -0.18%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.