Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

J.P Morgan AM : "les perspectives de bénéfices pour 2024 restent prometteuses"
information fournie par AOF14/02/2024 à 13:00

(AOF) - "Après avoir augmenté de près de 60 % lors du boom post-pandémie de 2021, les bénéfices des entreprises ont stagné au niveau mondial au cours des deux dernières années. La situation est toutefois contrastée et compliquée, avec plusieurs épisodes marqués par une dégradation des bénéfices dans les secteurs de la technologie, de la santé et de l’énergie. Toutefois, les perspectives semblent s’éclaircir", explique Paul Quinsee, directeur de la gestion actions internationales chez J.P Morgan AM.

L'équipe de recherche actions de J.P Morgan AM prévoit une croissance des bénéfices de 12% cette année, répartie de manière équilibrée entre les régions et les secteurs.

Selon le gestionnaire d'actifs, "les secteurs dont les bénéfices ont souffert récemment (santé, semi-conducteurs) ont globalement réussi à traverser des phases de baisse de la demande. Parallèlement, les valeurs de croissance les plus performantes poursuivent leur marche en avant".

"Par exemple, les fameux '7 Magnifiques' devraient contribuer à hauteur de près de six points de pourcentage à la croissance globale du S&P 500 cette année. Deux autres points de pourcentage proviendront du secteur de la santé, qui ne devrait pas connaître les pertes subies l'année dernière en raison de l'effondrement de la demande de vaccins contre le Covid, souligne Paul Quinsee.

En d'autres termes, les autres composantes du marché, soit environ 490 entreprises, devront générer les quatre points de pourcentage de croissance restants pour que cette prévision de croissance de 12 % s'avère correcte. Cette perspective ne semble pas inatteignable compte tenu de l'augmentation constante des revenus nominaux et de la tendance haussière récente des marges dans de nombreux secteurs.

"Ce scénario plutôt positif dépendra bien sûr des incertitudes économiques habituelles, mais d'un point de vue bottom-up, les perspectives de croissance des bénéfices pour 2024 n'ont pas été aussi élevées depuis longtemps", note Paul Quinsee.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.