Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Ipsen prévoit quatre lancements commerciaux en 2024
information fournie par Boursorama avec AFP 08/02/2024 à 12:32

( AFP / SEBASTIEN BOZON )

( AFP / SEBASTIEN BOZON )

Le troisième groupe pharmaceutique français, Ipsen, qui affiche une rentabilité stable en 2023, prévoit quatre lancements de produits dans le courant de l'année, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Son bénéfice net consolidé est resté stable l'an passé à 647,2 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en hausse de 3,4% à 3,127 milliards d'euros (+6,7% à taux de change constant).

La baisse de la marge opérationnelle des activités à 32% (36,9% en 2022) reflète "l’augmentation des dépenses en R&D dans le nouveau portefeuille de produits", principalement liées aux récentes acquisitions des biotechs américaines Albireo en 2023 et Epizyme en 2022, explique le groupe.

En 2023, "près de 20% de notre chiffre d'affaires a été investi dans la recherche et développement", a déclaré Aymeric Le Chatelier, directeur financier au cours d'une conférence à distance.

La croissance des ventes a été tirée par plusieurs traitements phare, dont une hausse de 14,5% à taux de change constants pour le Dysport (dans les maladies neuromusculaires et la médecine esthétique) et 22,9% pour le Cabometyx (traitement du carcinome du rein).

En revanche, l'anticancéreux Somatuline, concurrencé par des génériques, a poursuivi son érosion (-10,4% à taux de change constant).

Ipsen prévoit que d'autres génériques entrent sur le marché aux Etats-Unis et en Europe et mise ainsi sur les récents produits et les prochains lancements pour "compenser le déclin continue de Somatuline", a détaillé le directeur financier.

Les nouveaux médicaments, tels que Bylvay (pour traiter le prurit cholestatique), Sohonos commercialisé aux Etats-Unis pour diminuer la formation d'ossification chez l'adulte et l'enfant atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP), et Tazverik (lymphome), ont contribué à faire progresser les ventes sur 2023.

Pour 2024, le groupe spécialisé sur les domaines thérapeutiques de l'oncologie, des maladies rares et des neurosciences, prévoit "quatre lancements commerciaux" de nouveaux médicaments ou indications thérapeutiques.

Il attend une autorisation de mise sur le marché américain pour Onivyde (pancréas) le 13 février et Elafibranor (traitement d'une maladie rare du foie, la cholangite biliaire primitive) le 10 juin 2024.

Ipsen vise une croissance des ventes supérieure à 6% à taux de change constants et une marge opérationnelle des activités d’environ 30%.

Cette marge inclut "des dépenses supplémentaires en R&D provenant d’opportunités d’innovation externe potentielles à un stade précoce et intermédiaire", précise le communiqué.

"La publication est perçue comme satisfaisante" et les objectifs financiers sont "solides" mais offrent "peu de surprise", soulignent des analystes chez ODDO BHF.

A la Bourse de Paris, l'action cédait 3,55% à 103,3 euros vers 11H30.

Après l’acquisition d’Albireo en 2023 dans les maladies rares et le lancement de Bylvay, produit phare de la biotech américaine, Ipsen veut "continuer à accroître" son portefeuille de produits "en réalisant d’autres opérations d’innovation externe", a déclaré le directeur général David Loew.

Il dispose pour cela de liquidités de "presque un milliard d'euros", selon son directeur financier.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.32%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.