Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« IPO : source de sous-performance boursière ? » par Sébastien Faijean du Cercle des analystes indépendants

Boursorama12/09/2014 à 17:10

Sur 25 introductions en Bourse depuis le 1er janvier, seulement 8 ont surperformé l'indice CAC Mid & Small relève Sébastien Faijean (ID Midcaps).

Les introductions en Bourse se révèlent souvent décevantes en matière de performance boursière. A plus long terme, la capacité à délivrer et à tenir ses engagements fait la valeur d'une entreprise rappelle Sébastien Faijean, directeur associé d'IDMidcaps et membre du Cercle des analystes indépendants.

Alors que le marché des IPO a retrouvé des couleurs au 1er semestre notamment parmi les Small et Midcaps, nous avons analysé la performance relative des nouveaux entrants : 25 introductions depuis le 1er janvier sur les compartiments A,B, C sur Alternext et l'étude ne comporte ni foncière ni financière. Le constat est sans appel : jouer une introduction pèse sur les performances boursières. Puisque parmi les sociétés récemment introduites, seulement 8 ont surperformé l'indice CAC Mid & Small avec en tête MacPhy Energy (+27,8% par rapport à l'indice) et TXcell +21,4%, les 17 autres affichant des performances allant de négatives voire très négatives, en queue de peloton : Viadeo qui a vu son cours de bourse dévisser de près de 40% depuis son introduction et Fermentalg qui a reculé de 35%. Sur Alternext, seulement trois sociétés (le groupe Réalités, Crossject et Anevia) sur-performent l'indice Alternext alors que la sous-performance moyenne ressort -5,1%. Parmi les midcaps (valeurs introduites sur le compartiment A), le bilan est un peu plus flatteur puisque seul Elior ne fait pas mieux que l'indice. Pourquoi autant de sous-performance pour des sociétés nouvellement cotées ?

D'abord parce que la mécanique même du processus d'introduction en Bourse (obtenir la valorisation la plus élevée pour limiter la dilution potentielle sur un business plan souvent très -voire trop ?- agressif) ne laisse que peu de marge de manœuvre à l'investisseur. Et dans l'attente de plus de visibilité sur les performances financières des sociétés, les investisseurs sont tentés de prendre leurs bénéfices et/ou d'alléger leurs positions dès que le temps se couvre un peu. Les parcours de certaines biotech et medtech qui n'ont pas délivré ou qui ont du retard dans leur plan de développement sont également source de sous-performance. Aucune des biotechs qui se sont cotées depuis début 2014 n'affichent de surperformance par rapport à l'indice CAC Mid & Small et/ou Alternext à l'exception notable de Txcell qui figure donc parmi les 2 meilleurs performers en absolu (+16,5%) et en relatif (+21,4%).  Si on prend un peu de recul une société comme Mauna Kea a vu son cours de bourse être divisé par près de 2 depuis son introduction en Bourse à 13€ en juillet 2011. Introduite en octobre 2010, Stentys, medtech spécialisée dans les stents de nouvelles générations, connait à peu près le même parcours qui s'est accompagné en plus d'une dilution assez importante puisque dans l'intervalle, le nombre d'actions a augmenté de 50%.

On pourra se souvenir qu'à l'inverse, la meilleure performance en matière d'IPO de ces dernières années a été celle d'ID Logistics, groupe spécialisé dans la logistique qui s'était introduite en avril 2012 et dont le management avait accepté qu'elle se fasse dans le bas de fourchette. Fort d'un track record irréprochable tant sur le plan de la croissance interne et externe, le groupe a un cours de bourse qui a été multiplié par près de 4 en 2 ans et demi. Preuve qu'en matière d'introduction en Bourse, la valorisation est une chose mais c'est surtout la capacité à délivrer et à tenir ses engagements qui fait toute la valeur d'une entreprise. Et dans cette perspective mieux vaut orienter son choix vers des sociétés qui présentent un stade de maturité avéré et un modèle économique compréhensible.

Sébastien Faijean

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.