Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

"Intenses discussions" entre Alstom et Londres pour sauver des centaines d'emplois
information fournie par Boursorama avec AFP 17/04/2024 à 17:32

( AFP / GUILLAUME SOUVANT )

( AFP / GUILLAUME SOUVANT )

Alstom est en "intenses discussions" avec le gouvernement britannique pour décrocher une commande clé qui permettrait d'épargner des centaines d'emplois sur la sellette dans une usine du groupe ferroviaire français au Royaume-Uni, a-t-on appris mercredi.

Le quotidien britannique The Daily Telegraph va plus loin, en écrivant mercredi que le ministre des Transports britannique Mark Harper a donné son accord à cette commande, mais ni Alstom ni le ministère des Transports n'ont confirmé.

"J'ai eu une réunion constructive avec le directeur général d'Alstom Henri Poupart-Lafarge sur l'avenir de la fabrication de trains au Royaume-Uni. Des discussions intenses sont en cours qui devraient se conclure au plus tard fin mai", a écrit Mark Harper sur le réseau social X, ex-Twitter.

De son côté, Alstom dit sur X également être en "intenses discussions avec le gouvernement britannique et Transports for London", l'autorité qui gère les transports de Londres, "à propos d'une commande de trains potentielle pour la ligne Elizabeth" de métro, récemment inaugurée.

"Cela pourrait aider à sécuriser l'avenir du site de Litchurch Lane" dans la région de Derby, au nord de l'Angleterre, ajoute le message d'Alstom sur X.

Le gouvernement britannique est "très conscient que des entreprises comme Alstom et Hitachi font face à des insuffisances à court terme dans leurs carnets de commandes" et fait "tout ce qu'il peut pour soutenir (leur) main d'oeuvre depuis des mois", a réagi une porte-parole du département des Transports interrogée par l'AFP.

Notant qu'Alstom est "actuellement en consultations avec les syndicats et employés sur de possibles suppressions de postes", elle ajoute que "cela reste une décision commerciale qui appartient" au groupe industriel.

Elle conclut enfin que des discussions ont également lieu avec le japonais Hitachi pour soutenir la fabrication de trains et la main d'oeuvre du secteur au Royaume-Uni, même si Hitachi selon elle n'a pas prévu pour l'instant de changements notables à ses effectifs.

D'après le Telegraph mercredi, Mark Harper a donné son accord de principe à une commande qui permettrait de sauver l'usine de Derby, la plus grosse pour la fabrication de trains au Royaume-Uni, et où travaillent 3.000 personnes.

La dernière commande à Derby a été finalisée en mars et l'usine attend de recevoir un accord pour la construction de dix nouvelles unités pour le transport dans l'agglomération londonienne, après une rencontre entre le patron d'Alstom et M. Harper, ajoute encore le Telegraph, qui cite une source non identifiée.

Une source proche du dossier a toutefois dit à l'AFP que le contrat n'est pas encore certain, même si la tonalité positive des échanges entre Henri Poupart-Lafarge et Mark Harper invite à l'optimisme.

Valeurs associées

Tradegate +1.15%
Euronext Paris +0.58%
OTCBB +1.90%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.