Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Imerys : dégradation de ses comptes annuels
information fournie par AOF 21/02/2024 à 18:42

(AOF) - Imerys annonce que son résultat opérationnel courant s'élève à 365 millions d’euros en 2023, en baisse de 16,9% par rapport à̀ l’exercice précédent. En outre, l’EBITDA courant 2023 ressortant à 633 millions d’euros a reculé de 12,2%. Le résultat net, part du groupe, s’est élevé à 51 millions d’euros en 2023 contre 237 millions d'euros en 2022. Sur cette période, le chiffre d'affaires s'est élevé à 3,79 milliards d'euros, en baisse de 9% à périmètre et change constants par rapport à l'exercice précédent.

Les volumes de ventes du groupe ont reculé de 11,6%, sous l'effet de la faiblesse de ses principaux marchés finaux, en particulier la construction résidentielle, de la poursuite du déstockage et d'une concurrence accrue dans certaines régions.

Lors de l'assemblée générale du 14 mai 2024, le conseil d'administration proposera le versement d'un dividende ordinaire en numéraire de 1,35 euro par action (contre 1,50 euro par action payé en 2023), soit une distribution totale de 115 millions d'euros.

Ce montant correspond à 50% du résultat courant net des activités poursuivies, part du groupe (contre 46% l'exercice précédent pour les dividendes ordinaires en numéraire).

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur Imerys

Points clés

- Numéro 1 mondial des solutions minérales pour l’industrie, créé il y a plus de 100 ans ;

- Chiffre d’affaires de 4,4 Mds€ recentré sur 2 métiers -minéraux de performance (54 %) et minéraux de haute température(46 %)- équilibrée entre l’ Europe-Moyen-Orient et Afrique pour 48 %, l’ Amérique du nord pour 29 % et l’Asie-Pacifique pour 23 % ;

- Revenus par marchés finaux : la construction pour 35 %, la consommation pour 23 %, l’industrie pour 13 %, la sidérurgie pour 12 %, le papier pour 10 % et l’automobile pour 7 % ;

- Modèle d'affaires de maintien des rangs de n° 1 mondial (75 % des activités) et de valorisation des solutions minérales en s’appuyant sur 2 atouts : maîtrise des approvisionnements (2/3 du chiffre d’affaires réalisés « de la mine au marché ») et solidité des capitaux propres ;

- Capital contrôlé de concert par les familles Desmarais et Frère (54,56 % des actions et 68,37 % des droits de vote) et Blue Crest 5,07 % (5,9 % des droits de vote), le conseil d'administration de 12 membres étant présidé par Patrick Kron, Alessandro Dazza étant directeur général ;

- Bilan solide, avec une dette notée investment grade, ramenée à 1,2 Mds€ à fin juin 2023, soit 36 % des capitaux propres et 1,7 d’effet de levier.

Enjeux

- Plan stratégique 2023-2025 « Connect & Shape » :

- croissance organique annuelle de 3-5 %, montée à 18-20 % de la marge opérationnelle, investissements industriels de 400 M€ par an dont 40 % aux capacités de production,

- effet de levier de la dette autour de 1,

- dividende en ligne avec le bénéfice courant net et possibilité de rachats d’actions ;

- Stratégie d'innovation protégée par 2 150 brevets et 4 000 marques ;

- fondée sur le programme «I-Cube» excellence industrielle,

- axée sur les minéraux natures (remplacement des matériaux fossiles), les minéraux circulaires et les minéraux synthétiques (applications de niche, solutions sur mesure),

- renforcée par les partenariats industriels;

- Stratégie environnementale « SustainAgility », avec relèvement de l’objectif 2030 de réduction des émissions de CO2 à 42 % pour les scopes 1 et 2 et à 25 % pour le scope A3 (fournisseurs) vs 2021 :

- 100 % du programme biodiversité et réhabilitation achevé en 2021,

- notation “solutions durables“ pour 50 % des nouveaux produits en 2022,

- lancement du 1er emprunt « durable » ;

- Projets industriels dans la mobilité -noir de carbone en Suisse et en Belgique, talcs de spécialité en Chine-, dans la récupération d’énergie aux Pays-Bas et dans le lithium en Angleterre ;

- Rotation du portefeuille : cessions pour financer les investissements, acquisitions dans les minéraux utiles à la transition énergétique.

Défis

- Ambition d’être acteur majeur du lithium en Europe via les projets en France et aux Cornouailles ;

- Adoption de mesures contre l’inflation de l’énergie -10 % de la structure des coûts- et capacité à accroître les prix de vente ;

- Activités céramiques, papier, réfractaires et abrasifs affectées par le déstockage des clients;

- Après un recul de 5,6 % des revenus mais une hausse de la marge à 16,7 % au 1er semestre, objectif 2023 d’un résultat opérationnel entre 630 et 650 M.

En savoir plus sur le secteur Matériaux de construction

Manque de visibilité

L'Union Nationale des Industries de carrière et de matériaux de construction (Unicem) indique que, après un premier repli au deuxième trimestre, l'activité continue de se dégrader au troisième trimestre et enregistre une baisse autant sur les granulats (-1,3%) que sur le béton prêt à l'emploi (-0,9%). Sur les neuf premiers mois de l'année, le recul était de 2% pour l'ensemble de l'activité matériaux. Seules les tuiles et les briques parviennent à afficher de légères hausses d'activité.

Les perspectives générales se dégradent et les difficultés de recrutement ainsi que la hausse des coûts sont les principales sources d'inquiétude. Par ailleurs, l'Unicem souligne les difficultés de mise en œuvre des chantiers. La production de matériaux pourrait reculer cette année de 3% pour le béton prêt à l'emploi (BPE) et de 4% pour les granulats.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.14%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.