Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

iM Global Partner espère conclure de nouveaux deals d'ici juin
Newsmanagers11/02/2019 à 10:15

(NEWSManagers.com) -

iM Global Partner, la plateforme fondée et présidée par Philippe Couvrecelle, est insatiable. La société, qui prend des prises de participation minoritaires dans des boutiques de gestion pour les soutenir dans leur développement et la distribution de leurs fonds, connaît une phase de croissance très forte, selon son président.

Elle a annoncé en janvier le recrutement de José Castellano en tant que directeur général adjoint et dont la mission doit permettre à iM Global Partner de cibler tous les marchés intéressants pour la distribution des expertises de ses partenaires en dehors des Etats-Unis, déjà couverts par la plateforme américaine de la société.

" Cela inclut d' abord l' Europe, notamment les marchés français, suisse, luxembourgeois, italien et espagnol. Au deuxième semestre 2019, nous nous intéresserons de plus près aux marchés d' Amérique latine et centrale, d' Australie et d' Asie. Nous allons déployer des équipes à partir du deuxième ou troisième trimestre 2019 " , détaille Philippe Couvrecelle.

Sur les 500 millions d'euros qu'iM Global Partner envisage d'investir avec ses actionnaires (Eurazeo, Amundi, La Maison/Dassault), 120 millions ont déjà été investis dans quatre boutiques partenaires, à savoir Polen Capital, Dolan McEniry, Sirios Capital Management et Dynamic Beta Investments.

" Notre stratégie consiste à réaliser un à trois investissements par an. Nous espérons en conclure sur le premier semestre 2019. Nous investissons sur le très long terme sans aucune contrainte de temps. Notre plan de croissance est crédible et cette crédibilité a été renforcée par le lancement de notre plateforme américaine à Philadelphie l' an dernier, qui comprend désormais cinq personnes. Sans cette plateforme, nous n' aurions pas pu faire le deal avec Sirios par exemple. Notre stratégie commerciale est, elle, adaptée au développement de nos partenaires. Il faut étudier quel produit convient à quel marché. Nous envisageons toujours par ailleurs de faire entrer un nouvel acteur industriel au sein de notre actionnariat, soit un assureur, soit un gestionnaire d' actifs soit un groupe bancaire qui partagerait la philosophie d' iM Global Partner. Les discussions sont toujours en cours " , explique Philippe Couvrecelle.

Actions européennes, crédit émergent, alternatives sur la liste d'achat

iM Global Partner demeure à la recherche de gestionnaires actions européennes mais aussi d' acteurs présents sur d' autres types de gestions comme la gestion US value et actions internationales. La plateforme souhaite également élargir son spectre de gérants crédit notamment en termes de zones géographiques et de segments couverts, à l' instar des marchés émergents, et continuer d' investir dans des gérants alternatifs.

Philippe Couvrecelle souligne la nécessité d'une certaine complémentarité entre les différentes compétences déjà acquises par iM Global Partner et celles recherchées. Autre élément nécessaire pour le fondateur de la firme, les sociétés de gestion visées doivent disposer d'un track record robuste d' au moins 10 ans.

" Sur la partie actions européennes, nous menons des discussions avec des boutiques de gestion basées en France mais aussi en Espagne et au Royaume-Uni. Nous cherchons des gérants qui font plus que le marché et qui soient bons lorsque les marchés sont chahutés. Nos partenaires actuels ont démontré qu' ils s' en sortent très bien dans les environnements de marché difficiles. C' est dans ces moments-là que la valeur se crée. Par exemple, le fonds de Polen Capital était le numéro 1 en 2018 dans la catégorie des actions américaines grandes capitalisations selon Morningstar " , précise-t-il.

Quid du Brexit? Il pourrait ouvrir la porte à des opportunités, selon Philippe Couvrecelle qui souligne néanmoins que son issue reste trop incertaine pour se projeter aujourd' hui.

" C' est un événement qui causera du souci aux sociétés qui ne seront pas régulées en Europe continentale, d' autant plus que le Royaume-Uni est souvent considéré comme le point d' entrée des gérants américains en Europe. Cela constitue donc un argument supplémentaire. Côté distribution, le marché britannique est intéressant de par la diversité de ses acteurs, notamment les plateformes de gatekeeping et d' analyse de fonds. Nous ne nous adresserons pas au marché retail au Royaume-Uni car ce n' est pas notre cible et nous ne sommes pas équipés pour " , dit-il.

iM Global Partner suit bien évidemment les évolutions de l'industrie de la gestion d'actifs, qui se " verdit" de plus en plus via l'intégration des critères ESG et la popularisation de l'investissement socialement responsable. Philippe Couvrecelle indique que l'ESG/ISR n' est pas un critère de décision pour un investissement d' iM Global Partner mais qu'il n'est " cependant pas impossible que nous envisagions des prises de participations capitalistiques dans des boutiques de gestion spécialisées sur l' ESG."

" Concernant nos partenaires actuels, nous sommes actionnaires minoritaires donc nous menons des discussions avec elles sur ces sujets mais nous ne sommes aucunement en mesure de leur imposer quoi que ce soit sur le plan de l' ESG. Ce n' est d' ailleurs absolument pas notre rôle ni notre volonté " , ajoute-t-il.

Un intérêt pour les ETF actifs

Au sujet de la gestion passive, Philippe Couvrecelle dit que l' investissement dans des gestionnaires d' ETF ne forme pas un axe central du développement d'iM Global Partner. " Nous n' allons pas aller dans la cour des grands comme iShares et Vanguard bien évidemment " , glisse-t-il. La firme se montre cependant très intéressée par la catégorie des ETF actifs, " seulement dans le cas où ils apportent une réelle valeur ajoutée en comparaison avec les indices. "

" Nous sommes en train de travailler à la création d' un ETF actif américain sur les managed futures dont les frais seront raisonnables et la gestion sera déléguée à Dynamic Beta Investments (iM Global Partner détient 45% de DBI depuis septembre 2018). L' idée d' importer ce produit qui demeure assez innovant en Europe et qui s' adresse à des investisseurs qui seraient potentiellement déçus par la gestion alternative liquide classique. DBI propose un process de gestion très convaincant " , dévoile Philippe Couvrecelle.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer