1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hong Kong justifie la condamnation de militants pro-démocratie
Reuters18/08/2017 à 14:09

    HONG KONG, 18 août (Reuters) - Le ministre de la Justice de 
Hong Kong a démenti vendredi que les peines de prison prononcées 
contre trois jeunes militants ayant participé à des 
manifestations en faveur de la démocratie il y a trois ans 
obéissaient à des "motifs politiques". 
    Jeudi, une cour d'appel a ordonné le placement en détention 
de Joshua Wong, 20 ans, Alex Chow, 27 ans et Nathan Law 24 ans, 
pour des durées respectives de six, sept et huit mois pour avoir 
participé à des rassemblements pacifiques lors des grandes 
manifestations de 2014. 
    Les protestataires, dont le mouvement avait quasiment 
paralysé la ville pendant trois mois, réclamaient l'instauration 
de la démocratie dans la région administrative rétrocédée par la 
Grande-Bertagne à la Chine en 1997.  
    Pékin s'était montré inflexible face à ce qu'on avait appelé 
"le mouvement des parapluies", craignant un effet de contagion 
dans le reste du pays. 
    Les trois jeunes gens avaient été condamnés l'an passé en 
première instance à des peines avec sursis et à des travaux 
d'intérêt général mais le parquet avait fait appel de cette 
condamnation réclamant de la prison ferme. 
    Le ministre de la Justice, Rimsky Yuen, a refusé de suivre 
les conseils de plusieurs procureurs qui plaidaient pour la 
clémence à l'égard des trois jeunes gens. Interrogé après 
l'arrêt de la cour d'appel, il a affirmé que la sentence "ne 
reposait sur aucun motif politique". 
    A Pékin, la porte-parole du ministère chinois des Affaires 
étrangères, Hua Chunying, a estimé pour sa part que "personne ne 
pouvait se servir du prétexte de la prétendue démocratie et de 
la liberté pour commettre des actes violents illégaux". 
    La condamnation des trois représentants de la contestation 
pro-démocratique devrait se traduire par de nouvelles 
manifestations dans les prochains jours. 
 
 (James Pomfret et Venus Wu, avec la rédaction de Pékin, Pierre 
Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer