Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Hasso Plattner dit adieu à SAP cinq décennies après l'avoir co-fondée
information fournie par Boursorama avec AFP 17/05/2024 à 08:19

Hasso Plattner à Walldorf, en Allemagne, le 18 mai 2022. ( POOL / UWE ANSPACH )

Hasso Plattner à Walldorf, en Allemagne, le 18 mai 2022. ( POOL / UWE ANSPACH )

Hasso Plattner, l'une des plus grandes fortunes d'Allemagne et une figure du capitalisme de la première économie européenne, a fait jeudi ses adieux au géant des progiciels SAP, qu'il avait contribué à fonder il y a plus de 50 ans.

Ce départ a été acté lors d'une cérémonie à Mannheim (ouest), au siège de l'entreprise, en présence du chancelier Olaf Scholz.

Hasso Plattner laisse derrière lui un groupe de taille mondiale qui l'a rendu multimilliardaire: il détient avec son épouse quelque 6,6% du capital de SAP, et sa fortune est estimée à 12 milliards de dollars par Forbes, soit la 164e place au classement mondial.

"Avec SAP, vous et vos quatre partenaires fondateurs avez écrit une histoire économique - et je ne pense pas que ce soit trop exagéré, l'histoire de la mondialisation", a déclaré le chancelier allemand lors de la cérémonie rassemblant près de 4.000 personnes à la SAP Arena.

"L'économie mondiale fonctionne aujourd'hui sur le logiciel de SAP", a-t-il ajouté.

SAP a réalisé en 2023 plus de 30 milliards d'euros de chiffre d'affaires avec 107.600 employés.

En Bourse, le groupe pèse 217 milliards d'euros, plus que n'importe quelle autre entreprise allemande.

Le vie d'entrepreneur de M. Plattner, né à Berlin en 1944 d'un père émigré roumain et diplômé d'ingénierie des communications, a commencé en avril 1972, époque où Microsoft et Apple n'existaient pas encore.

Lui et quatre autres ingénieurs chez IBM en Allemagne claquent alors la porte du groupe pour fonder dans un appartement de la ville de Mannheim ce qu'on nommerait aujourd'hui une start-up.

Leur vision: créer une solution informatique couvrant la plupart des besoins d'une entreprise, de la gestion des biens matériels à celle des ressources humaines.

Un demi-siècle plus tard, l'activité traditionnelle de ventes de licences a en grande partie cédé le pas aux services à la carte dans le cloud, qui rapportent de meilleures marges.

L'actuel PDG du groupe, Christian Klein, 44 ans, poursuit désormais la mue vers l'usage de l'intelligence artificielle.

Passionné de voile, le capitaine d'industrie Hasso Plattner s'est fait connaître par son style de management, n'hésitant pas à pousser vers la porte des dirigeants s'opposant à sa vision stratégique.

L'octogénaire ne passe pas complètement la main : SAP pourra compter sur lui comme "software advisor" (conseiller pour les logiciels) "si on me demande mon avis", s'amuse-t-il.

M. Plattner partage aujourd'hui son temps entre Potsdam, au sud de Berlin, où le musée Barberini abrite des tableaux issus de sa collection privée, et San José, berceau de la Silicon Valley aux Etats-Unis.

Il est sévère avec l'Allemagne, un pays où le "doute (confine à) l'autodestruction", a-t-il dit au journal Neue Zürcher Zeitung.

"Aux Etats-Unis c'est différent et cela nous affaiblit dans la concurrence internationale", conclut-il.

Valeurs associées

181,06 EUR XETRA +0,76%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.