Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Gilead hausse ses prévisions pour 2023 malgré une chute des ventes de remdesivir
information fournie par Boursorama avec AFP 08/11/2023 à 08:27

La biotech américaine Gilead Sciences a relevé mardi ses prévisions pour l'ensemble de l'année malgré un chiffre d'affaires stable au troisième trimestre, marqué par une chute des ventes de son médicament antiviral remdesivir, utilisé pour les malades du Covid-19.

( AFP / JOSH EDELSON )

( AFP / JOSH EDELSON )

"Au troisième trimestre, la croissance a été tirée par la virologie et par l'oncologie", a noté Daniel O'Day, patron du groupe, cité dans un communiqué, ajoutant que la "dynamique est restée forte en matière de recherche clinique".

En virologie, il a annoncé la finalisation des préparatifs pour un essai de phase III --dernière étape clinique avant commercialisation-- pour le lenacapavir (VIH) et pour l'obeldesivir par voie orale (Covid-19).

Entre juillet et septembre, le chiffre d'affaires a atteint 7,05 milliards de dollars, restant totalement stable sur un an car les bonnes performances dans la virologie et l'oncologie ont compensé la baisse des ventes du Veklury (remdesivir) et du traitement de l'hépatite C chronique (HCV).

Les ventes du Veklury ont perdu 31% sur un an à 636 millions d'euros. Hors Veklury, le chiffre d'affaires a progressé de 5%.

Gilead n'est pas le seul à voir une baisse de ses ventes liées au Covid. Le géant Pfizer a lancé un avertissement sur résultats le 13 octobre à cause de ventes moindres que prévues de produits (vaccin et traitement) liés au Covid-19.

Malgré cela, le bénéfice net de Gilead a progressé pour passer à 2,18 milliards de dollars au troisième trimestre contre 1,79 milliard un an plus tôt.

Il a profité d'un taux d'imposition de 6,3%, contre 26,6% un an plus tôt, du fait d'un accord avec les autorités fiscales lui ayant permis une reprise de provisions.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels (référence pour les marchés), le bénéfice net ressort à 2,29 dollars, contre 1,90 dollar un an plus tôt.

C'est mieux que les attentes des analystes.

"Malgré des résultats (...) ayant dépassé le consensus, la performance de Gilead est totalement insatisfaisante à l'exception de Trodelvy et de Biktarvy", respectivement traitement du VIH et du cancer du sein, a commenté Lee Brown, analyste de Third Bridge.

"De nombreux produits sont en dessous des attentes", a-t-il noté, soulignant que le "décevant" bénéfice par action hors éléments exceptionnels avait certes progressé de plus de 20% mais uniquement grâce à une imposition inférieure.

Gilead a rehaussé ses prévisions pour l'ensemble de l'année, attendant désormais un chiffre d'affaires compris entre 26,7 et 26,9 milliards (26,3 à 26,7 milliards auparavant), dont 1,9 milliard pour le Veklury (1,6 milliard auparavant).

Son bénéfice net par action à données comparables devrait se situer entre 6,65 et 6,85 dollars (6,45 à 6,80 dollars auparavant).

Dans les échanges électroniques après la fermeture de la Bourse de New York, l'action Gilead Sciences cédait 1,63%.

Valeurs associées

70,54 USD NASDAQ -0,18%
28,33 USD NYSE +2,11%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.