Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GB-Le gouvernement lance sa nouvelle stratégie industrielle
Reuters27/11/2017 à 11:26

 (Actualisé avec précisions) 
    LONDRES, 27 novembre (Reuters) - Le gouvernement britannique 
a donné lundi le coup d'envoi de sa nouvelle stratégie 
industrielle, avec pour objectif d'investir dans des secteurs 
clés pour en augmenter la productivité et prévenir d'éventuels 
problèmes causés par le Brexit. 
    La Première ministre Theresa May avait une première fois 
évoqué ce plan en janvier, sept mois après la décision des 
Britanniques de quitter l'Union européenne. 
    Dans ce cadre, le gouvernement a annoncé lundi s'être assuré 
d'importants investissements de la part de la société 
pharmaceutique MSD, qu'on appelle Merck & Co  MRK.N  aux 
Etats-Unis, et du spécialiste allemand du diagnostic Qiagen 
 QGEN.O , quelques heures avant la publication des détails de 
son plan.  
    Le Financial Times estime à plus d'un milliard de livres 
(1,1 milliard d'euros) le montant de ces investissements mais ni 
MSD ni Qiagen n'ont donné de chiffres. 
    Les sciences de la vie sont l'un des quatre secteurs visés 
par le gouvernement avec le bâtiment, l'intelligence 
artificielle et l'industrie automobile. 
    Le ministre des Entreprises Greg Clark a déclaré que la 
Grande-Bretagne possédait quelques-uns des meilleurs centres de 
recherche et universités au monde ainsi que des entreprises 
leaders dans leur secteur, allant des technologies 
manufacturières avancées aux services financiers en passant par 
les sciences de la vie. 
    "Mais toute stratégie sérieuse doit répondre aux faiblesses 
qui nous ont bloqués pour atteindre notre potentiel et mettre en 
valeur nos points forts et c'est ce que fait cette Stratégie 
Industrielle", a-t-il dit. 
    Dans le projet de budget présenté la semaine dernière devant 
le Parlement britannique, le gouvernement a revu en baisse ses 
prévisions de croissance d'une économie plombée par le Brexit 
sur les cinq prochaines années.    
    Greg Clark a dit que ce nouveau plan industriel améliorerait 
les infrastructures et l'environnement économique afin 
d'améliorer la productivité. 
    MSD a annoncé son intention d'ouvrir à Londres en 2020, soit 
après le Brexit, un centre de recherche dans le domaine des 
sciences de la vie. 
    "Ce nouveau site à Londres nous permettra de tirer parti de 
notre savoir-faire en matière d'invention et d'être un 
contributeur important à la dynamique communauté des sciences de 
la vie de Londres, tout en donnant accès à plus de 
collaborations à l'intérieur de l'écosystème des sciences de la 
vie en Europe", a déclaré Roger M. Perlmutter, président de MSD 
Research Laboratories. 
    De son côté, Qiagen a annoncé vouloir développer un centre 
dédié au génome et au diagnostic à Manchester, qui pourrait 
aboutir à la création de 800 emplois. 
 
 (Paul Sandle; Danielle Rouquié et Catherine Mallebay-Vacqueur 
pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées

Tradegate +1.33%
XETRA +0.22%
NYSE -0.23%
NYSE +1.15%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer