Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

GB-La BoE met fin à l'encadrement des dividendes des banques
information fournie par Reuters13/07/2021 à 10:53

par Huw Jones et David Milliken

LONDRES, 13 juillet (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé mardi la levée des mesures de plafonnement des dividendes des grandes banques britanniques, en expliquant que ses tests de résistance avaient démontré la solidité des bilans du secteur.

Le gouverneur de la banque centrale, Andrew Bailey, a déclaré à cette occasion que la rapidité de la campagne de vaccination au Royaume-Uni avait favorisé une amélioration des perspectives économiques ces derniers mois.

"Mais des risques continuent d'entourer la reprise", a-t-il ajouté. "Les ménages et les entreprises pourraient avoir besoin d'un soutien prolongé de la part du système financier pendant que l'économie se redresse et que le gouvernement démantèle ses dispositifs de soutien", a-t-il expliqué.

A la Bourse de Londres, les actions des principales banques du pays progressaient en matinée: vers 08h40 GMT, HSBC HSBA.L gagnait 1,54%, Barclays BARC.L 1,25%, Lloyds Banking Group

LLOY.L 2,14% et Natwest NWG.L 1,64% alors que l'indice FTSE 100 .FTSE prenait 0,35%.

La BoE avait ordonné en mars 2020 aux établissements de crédit de suspendre leurs dividendes et leurs rachats d'actions jusqu'à fin décembre afin de préserver leurs fonds propres, dont dépend leur capacité à prêter. Elle leur avait aussi recommandé de renoncer aux bonus pour les hauts dirigeants.

Ces mesures ont été assouplies en décembre et le régulateur avait alors expliqué que les dividendes pouvaient reprendre dans les limites de "garde-fous".

Mardi, son Comité de politique financière explique dans un communiqué que "les garde-fous exceptionnels en matière de distribution aux actionnaires ne sont plus nécessaires" au vu des conclusions des tests de résistance. Il devrait toutefois continuer de surveiller de près les bonus accordés aux principaux dirigeants du secteur.

La Réserve fédérale américaine a levé le mois dernier les restrictions mises en oeuvre l'an dernier en matière de distribution de liquidités, alors que la Banque centrale européenne (BCE) devrait attendre octobre pour faire de même.

Si la BoE choisit d'en finir avec les mesures prudentielles exceptionnelles liées la pandémie, elle note dans son rapport semestriel sur la stabilité financière que la prudence s'impose en matière de valorisation des actifs.

"Certains éléments montrent une prise de risque accrue sur les marchés financiers et les prix de certains actifs semblent tendus", explique-t-elle.

A propos des cryptomonnaies, le rapport explique que les risques semblent pour l'essentiel concentrés sur les petits investisseurs mais que plusieurs signes montrent une implication croissante de certaines institutions financières sur ce marché, ce qui pourrait avoir des répercussions économiques plus larges.

Andrew Bailey dit par ailleurs souhaiter que la régulation financière britannique ne soit pas assouplie au moment où le gouvernement cherche à assurer le maintien du rang de Londres parmi les grandes places financières mondiales malgré le Brexit.

"La réputation de normes fortes, de régulation indépendante et de stabilité financière du Royaume-Uni a été et restera une composante cruciale de son attractivité pour les institutions financières actives à l'international", écrit le gouverneur dans une lettre au ministre des Finances, Rishi Sunak.

(Reportage Huw Jones et David Milliken; version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
LSE -0.56%
LSE +1.94%
LSE -0.30%
LSE +0.42%
LSE -3.37%
FTSE Indices -0.91%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.