Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GB-Des chauffeurs Uber considérés comme des salariés par la justice
Reuters19/02/2021 à 12:51

par Costas Pitas

LONDRES, 19 février (Reuters) - La Cour suprême britannique a estimé vendredi qu'un groupe de chauffeurs travaillant pour le géant américain de services de véhicules de transport (VTC) Uber

UBER.N pouvaient être considérés comme des salariés, ce qui leur ouvre des droits en termes de salaire minimum et de congés payés.

Cette décision pourrait constituer un cas de jurisprudence pour de millions de personnes travaillant dans l'économie dite de partage ("gig economy").

Uber avait saisi la Cour suprême après une plainte déposée en 2016 par deux chauffeurs. Un tribunal londonien avait alors estimé que le groupe américain avait enfreint les droits de ces chauffeurs en matière de congés payés et de temps de pause pendant le travail.

Le groupe américain fait valoir que ses chauffeurs sont des autoentrepreneurs gérant leur temps comme ils le souhaitent et qu'à ce titre, ils ne peuvent bénéficier que de garanties légales minimales, concernant notamment leur santé et leur sécurité.

"La Cour suprême rejette à l'unanimité le recours d'Uber", a déclaré vendredi le juge George Leggatt.

"La législation vise à fournir certaines protections aux personnes vulnérables qui n'ont que peu ou pas de mot à dire sur leur salaire et leurs conditions de travail."

Uber a déclaré que le verdict de la Cour suprême ne s'appliquait pas aux 60.000 chauffeurs, dont 45.000 à Londres, qui travaillent sur sa plate-forme en Grande-Bretagne, l'un de ses principaux marchés.

"Nous respectons la décision de la Cour qui s'est concentrée sur un petit nombre de chauffeurs ayant utilisé l'application Uber en 2016", a déclaré Jamie Heywood, le directeur du groupe pour la région Europe du Nord et de l'Est.

"Nous nous engageons à faire davantage et allons à présent consulter tous les chauffeurs actifs à travers le Royaume-Uni pour comprendre les modifications qu'ils souhaitent voir mettre en oeuvre."

(version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

NYSE +3.38%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer