1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Vers la mise en examen de Bayrou, Sarnez et Goulard-Le Monde
Reuters05/11/2019 à 18:04

 (Actualisé avec François Bayrou dans Sud Ouest)
    PARIS, 5 novembre (Reuters) - Le président du MoDem François
Bayrou, allié d'Emmanuel Macron, a été convoqué par les juges le
mois prochain aux fins de mise en examen dans le dossier des
emplois présumés fictifs du Mouvement démocrate au Parlement
européen, rapporte mardi Le Monde.
    Le maire centriste de Pau confirme sa convocation dans Sud
Ouest et dénonce de nouveau des accusations "infondées".
    "Une vingtaine de responsables sont convoqués. On va pouvoir
faire toute la lumière sur cette affaire, c'est ma conviction.
Quand vous avez des preuves, vous n'avez pas à être inquiété,
vous pouvez même, d'une certaine manière, être soulagé", dit-il.
    "Il m'est déjà arrivé dans ma vie d'être mis en examen et
d'être complètement blanchi par la justice. Je n'ai pas de doute
sur le fait que la justice est faite pour ça, pour laver des
accusations qui sont sans lien avec la réalité", ajoute-t-il.
    La députée européenne Marielle de Sarnez, bras droit de
l'ancien ministre, et Sylvie Goulard, dont la candidature à la
Commission européenne a été rejetée par les eurodéputés en
raison notamment de cette affaire, seraient également mises en
examen dans l'enquête ouverte en 2017 des chefs d'"abus de
confiance, recel d'abus de confiance, escroquerie et
détournement de fonds publics".
    "Selon les informations du Monde, les principaux
responsables du parti centriste, au premier rang desquels figure
François Bayrou - convoqué le 6 décembre -, viennent de recevoir
des courriers les informant de leur convocation 'aux fins de
mise en examen'", peut-on lire sur le site du quotidien.
    Cette affaire avait précipité la démission en juin 2017 de
François Bayrou de ses fonctions de ministre de la Justice, de
même que celle de Marielle de Sarnez (Affaires européennes) et
Sylvie Goulard (Armées).
    François Bayrou avait été mis en examen en novembre 2016
pour "diffamation" envers l'association El Sistema-France,
inspirée d'un programme d'éducation vénézuélien, qu'il avait
accusée de "s'enrichir indûment en instrumentalisant des
expériences humanistes et musicales à son profit".

 (Sophie Louet avec Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel
Bélot)
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • roger.he
    05 novembre19:29

    Ce qui est cool avec ses marionnettes c est quand elle démissionne...elles gardent la retraite de ministre,tous les avantages !! Enfin c est pour mieux se défendre de leur totale innocençe bien sûr ...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

36.28 +3.07%
29.31 -1.28%
50.27 -3.70%
13.936 +0.36%
1.0853 -0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer