Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le Maire va rencontrer les patrons de Renault et Stellantis pour une aide aux fonderies
Reuters26/04/2021 à 09:11

PARIS, 26 avril (Reuters) - Une rencontre est prévue ce lundi entre les ministres de l'Economie et du Travail, les dirigeants de Renault RENA.PA et de Stellantis STLA.MI

STLA.PA et les organisations syndicales pour discuter d'un plan d'aide au secteur de la fonderie, a déclaré lundi Bruno Le Maire.

Invité d'Europe 1, le ministre de l'Economie a dit vouloir avec sa collègue Elisabeth Borne proposer aux deux constructeurs automobiles et aux organisations syndicales une solution d'accompagnement pour les 15.000 salariés des fonderies dont l'emploi est notamment menacé par le développement de la voiture électrique.

"Notre responsabilité, c'est de ne pas faire la politique de l'autruche, de mettre la tête dans le sable et faire comme si de rien n'était. Notre politique c'est d'anticiper et d'accompagner", a déclaré Bruno Le Maire à Europe 1.

"C'est ce que nous allons faire ce matin avec Elisabeth Borne. Nous recevons les deux présidents de Stellantis et de Renault, Carlos Tavares et Luca de Meo, l'ensemble des syndicats et nous allons nous intéresser en particulier aux fonderies", a-t-il poursuivi.

"Les fonderies, c'est 15.000 emplois (...) Les moteurs électriques consomment beaucoup moins de fonte ou d'aluminium. Ces emplois sont clairement menacés mais ces emplois peuvent être utilisés pour d'autres débouchés, par exemple le nucléaire", a-t-il expliqué.

Bruno Le Maire a dit travailler à une solution "très nouvelle", consistant à prévoir des moyens financiers spécifiques pour accompagner les ouvriers des fonderies, leur permettre de se requalifier et de retrouver un emploi.

(Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris +3.26%
Euronext Paris +1.53%

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7414218
    29 avril11:27

    comme toujours des effets d'annonce...la france se délite industriellement, on sait pourquoi, mais les politiques continuent à convoquer illico presto les méchants patrons, devant les caméras de télé, au chevet du malade...on en parle de la taxe à la production ? de la taxe apprentissage ? des charges ? des impots sur les sociétés ? des impots locaux ?etc...qui font fuir nos outil de production depuis 30 ans

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer