1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-La stèle du jardin mémorial du Vel' d'Hiv' dégradée à Paris
Reuters16/05/2019 à 17:40

    PARIS, 16 mai (Reuters) - Le délégué interministériel à la
lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT,
Frédéric Potier, a condamné jeudi la dégradation de la stèle du
jardin mémorial des enfants du Vel' d'Hiv' à Paris et appelé à
la "mobilisation de tous" contre l'antisémitisme. 
    "Je condamne la dégradation de la stèle à la mémoire des
victimes de la rafle du Vel' d'Hiv'", a réagi le préfet sur son
compte Twitter. "Hélas l'antisémitisme n'est pas une simple
parenthèse historique et n'a pas disparu avec le régime de
Vichy. Il appelle la mobilisation de tous."
    Inauguré en juillet 2017, le jardin situé dans le 15e
arrondissement de la capitale rend hommage aux 13.152 hommes,
femmes et enfants juifs, arrêtés les 16 et 17 juillet 1942 par
la police française à Paris et dans sa banlieue, puis parqués
dans le Vélodrome d'Hiver avant d'être envoyés dans des camps
nazis. Parmi eux figuraient 4.115 enfants.
    "Les mots badigeonnés à la peinture noire ont été choisis
avec une très grande précision et attention", a dénoncé le maire
de l'arrondissement, Philippe Goujon, sur le site du Parisien. 
    Le nombre d'enfants concernés, le mot "extermination" et
l'adverbe "abominablement" ont notamment disparu sous la
peinture noire, a ajouté l'édile Les Républicains (LR),
dénonçant "l'oeuvre d'un négationniste".  
    Selon le ministère de l'Intérieur, le nombre de faits
antisémites a augmenté de 74% l'an dernier en France, après deux
années de baisse, passant de 311 en 2017 à 541 en 2018.  
    Face à cette résurgence "sans doute inédite depuis la
Seconde Guerre mondiale", Emmanuel Macron a annoncé en février
le dépôt d'une proposition de loi destinée à lutter contre la
propagation de propos haineux sur internet et l'adoption d'une
nouvelle définition de l'antisémitisme  .

 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer