Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

RENAULT

74.12 EUR
-0.60% 
Ouverture théorique 74.12
indice de référenceCAC 40

FR0000131906 RNO

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    74.40

  • clôture veille

    74.57

  • + haut

    75.01

  • + bas

    73.55

  • volume

    894 461

  • valorisation

    21 919 MEUR

  • capital échangé

    0.30%

  • dernier échange

    19.07.18 / 17:37:14

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    71.90

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    76.34

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur RENAULT

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter RENAULT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter RENAULT à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-La cybersécurité de l'industrie, priorité de l'Anssi

Reuters06/06/2017 à 17:11
    * A l'avenir, des industries de plus en plus menacées 
    * L'Anssi réoriente ses efforts vers ces cibles 
    * Ses effectifs pourraient être portés à 700-750 agents 
    * L'Anssi mise aussi sur des prestataires privés 
 
    par Emmanuel Jarry 
    PARIS, 6 juin (Reuters) - La sécurité des industries est 
désormais la "priorité des priorités" de l'Agence nationale de 
sécurité des systèmes d'information (Anssi), a déclaré mardi son 
directeur général Guillaume Poupard, qui souhaite disposer de 
plus de moyens. 
   Pour Guillaume Poupard et le secrétaire général de la défense 
et de la sécurité nationale, Louis Gautier, qui présentaient le 
rapport d'activité 2016 de l'Anssi, l'année passée a constitué 
un "tournant" dans la prise de conscience du risque cyber. 
   Les attaques qui ont visé le Parti démocrate pendant la 
campagne présidentielle américaine, la chaîne de télévision TV5 
Monde ou le Parlement allemand y ont puissamment contribué. 
   "Mon intuition est qu'en 2017 et dans les années à venir 
(...) le champ des attaques va probablement se déplacer", a dit 
à la presse le directeur général de l'Anssi, selon qui les 
réseaux "classiques" seront, eux, de mieux en mieux protégés. 
   Sa crainte est désormais "l'attaque à des fins de sabotage de 
systèmes industriels, de systèmes d'importance vitale, de 
systèmes de transport, de systèmes énergétiques, soit à des fins 
de conflit entre Etats (...) soit à des fins de terrorisme". 
   L'Anssi oriente ses efforts et ses équipes d'audit sur ces 
thèmes et le constat est parfois inquiétant, admet-il : "Pour 
être franc, on se fait peur, au cours de ces audits." 
   Le navire amiral d'une industrie n'est que la partie émergée 
d'une chaîne de développeurs industriels, d'équipementiers, de 
sous-traitants et de logisticiens. "In fine, celui dont le nom 
est connu n'est très souvent qu'opérateur et ne maîtrise plus 
ses propres systèmes. C'est toute la chaîne qu'il faut être 
capable de gérer", explique Guillaume Poupard.  
     
    DISCRÉTION 
    A ce facteur s'ajoutent des réflexes hérités d'un temps où 
le numérique n'avait qu'une part minime dans les usines. 
    "En gros, quand un système fonctionne on n'y touche plus.   
Dans certains systèmes, on ne peut pas mettre à jour : quand un 
haut-fourneau est lancé, on ne l'arrête plus pendant 30 ans", 
souligne-t-il. "Quand on regarde les conséquences que ça peut 
avoir (...), on peut se faire vraiment peur." 
    Dans son rapport, l'Anssi mentionne 3.235 alertes de 
sécurité en 2016, dont 79 "événements importants", 159 traités 
et trois qualifiés de "critiques". 
    L'Anssi désigne ainsi une attaque dont le but est d'entrer 
dans le réseau informatique d'une institution régalienne ou d'un 
"opérateur d'importance vitale" (OIV) pour voler des 
informations sur une longue période ou provoquer son arrêt. 
    L'Anssi refuse d'identifier les victimes de telles attaques. 
Le constructeur automobile Renault  RENA.PA , contraint en mai 
d'arrêter plusieurs sites après avoir été la cible d'un virus de 
type "WannaCry", est à ce titre une exception. 
    "La plupart du temps, aider la victime, c'est garder le 
secret sur l'attaque, sur les opérations qui sont menées pour 
résoudre les difficultés", souligne Guillaume Poupard. 
    "Parce qu'au-delà de l'attaque elle-même, l'impact en termes 
d'image, de confiance, sur le cours de Bourse, sur des 
opérations en cours, peut être encore bien supérieur aux impacts 
directs liés à l'attaque informatique", explique-t-il. 
    Guillaume Poupard reconnaît que le nombre d'"opérations 
majeures" de cyber-défense recensées pour 2016 traduit avant 
tout la capacité de traitement de l'Anssi.  
     
    PRESTATAIRES PRIVÉS 
    "Ce qui fixe le nombre d'opérations majeures, ce sont nos 
capacités, pas le nombre d'attaques, malheureusement", a-t-il 
expliqué. "On peut très vite être consommé. Quand on va aider 
une victime, ce sont des semaines, des mois d'accompagnement." 
    Pour Louis Gautier, l'aggravation des menaces "rend 
indispensable l'évolution (des) moyens financiers et humains" de 
l'Anssi "au-delà de la programmation actuelle". 
    L'agence, qui comptait environ 120 personnes à sa création 
en 2009, employait quelque 500 agents fin 2016, dont 69% avait 
moins de 40 ans, et doit en recruter une cinquantaine en 2017. 
    Louis Gautier a émis le souhait que ces effectifs continuent 
à croître au même rythme dans les années à venir pour atteindre 
700 à 750 agents. Ce qui pose un problème de recrutement en 
raison d'un écart croissant entre des besoins, qui explosent, et 
l'offre, admet Guillaume Poupard. 
    L'agence, dont l'activité se concentre sur les institutions 
publiques et les OIV, mise aussi sur la prévention et sur la 
formation et l'agrément de prestataires privés, tant pour les 
audits et la détection que pour réparer les systèmes infectés. 
    "L'engagement que l'on prend, c'est que ces prestataires 
sont d'un niveau de compétence et de confiance comparable" à 
celui de l'Anssi, précise Guillaume Poupard, selon qui l'agence 
envisage de faire payer ses interventions, jusqu'ici gratuites. 
    "L'idée à terme est (pour l'Anssi) de rester sur les cas les 
plus graves et les plus atypiques et de transférer le traitement 
des cas plus classiques à des prestataires", a-t-il ajouté.  
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

-0.60%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.