Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France/Dieselgate-Citroën mis en examen à son tour, FCA fixé mi-juillet
Reuters10/06/2021 à 16:39

(Actualisé avec précisions, contexte)

PARIS, 10 juin (Reuters) - Citroën a été mis à son tour en examen jeudi pour tromperie dans le cadre de l'enquête en France sur les émissions polluantes d'anciens véhicules diesel de plusieurs constructeurs, a annoncé le groupe automobile Stellantis STLA.MI STLA.PA .

Les soupçons contre la marque aux chevrons portent sur la vente de véhicules diesel Euro 5 intervenue en France entre 2009 et 2015, précise le groupe né en janvier de la fusion entre PSA et FCA dans un communiqué.

Peugeot, autre marque de Stellantis, a déjà été mis en examen mercredi dans le cadre de cette même enquête.

La partie italo-américaine du groupe, FCA, sera fixée quant à elle lors d'une audition attendue autour de la mi-juillet.

Renault RENA.PA a été le premier mardi à être rattrapé par une procédure initiée il y a déjà plusieurs années, dans le sillage du dieselgate de Volkswagen VOWG_p.DE fin 2015.

Le gouvernement français avait alors testé plusieurs dizaines de véhicules commercialisés en France et ses investigations avaient fait apparaître d'importants dépassements d'émissions d'oxyde d'azote en condition réelle de conduite chez plusieurs marques par rapport aux valeurs d'homologation.

Volkswagen a également été mis en examen en France mercredi.

Contrairement au groupe allemand, qui a reconnu l'installation d'un "defeat device", un logiciel destiné à détecter les tests et à adapter en conséquence le système de dépollution des véhicules, les autres constructeurs nient l'accusation de tromperie et affirment que leur technologie était adaptée à la réglementation en vigueur à l'époque.

Celle-ci était basée sur des tests organisés sur banc d'essai dans des conditions très normalisées, décriées aujourd'hui comme sans grand rapport avec les conditions de conduite sur route. Certains experts estiment ainsi que plusieurs systèmes de dépollution de l'époque étaient sur-optimisés pour respecter in-extremis les normes.

A l'époque, l'ex-PSA avait contre-attaqué en lançant avec l'ONG Transport & Environnement (T&E) et l'entreprise de certification Bureau Veritas son propre protocole mesurant en temps réel la consommation et les émissions de CO2. Le groupe entendait ainsi devancer les nouvelles normes, en vigueur aujourd'hui et basées sur le comportement des voitures en situation réelle.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.09%
Euronext Paris -0.22%
XETRA -1.39%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • NYORKER
    11 juin17:06

    Qu'on donne les accusés aux fauves, ! les fauves...aux tigres, et les tigres aux lions .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer