Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France : ce qu'il faudrait changer (Barclays)

Boursorama01/10/2014 à 16:54

Barclays se montre plutôt optimiste pour l'économie française, mais souligne l'importance de réformer le marché de l'emploi.

Alors que le mois de septembre a apporté de nouvelles statistiques inquiétantes sur la dette et la trop faible inflation, Barclays fait le bilan des perspectives de la France. Des changements structurels restent à effectuer, notamment pour le marché de l'emploi.

Barclays essaie de rester optimiste. Bien que les indicateurs macroéconomiques ne s'améliorent pas, les risques de nouvelles dégradations de l'économie française sont désormais très faibles.

Quelques bonnes nouvelles

D'une part, l'évolution de la législation nationale devrait soutenir l'activité économique française, notamment avec l'ouverture de certains magasins le dimanche et certains allègements fiscaux. D'autre part, la politique monétaire de la BCE, elle aussi désormais tournée vers la croissance, devrait soutenir ce mouvement en agissant sur l'ensemble de la zone euro. Dans ce contexte, Philippe Gudin, responsable de la recherche EMEA chez Barclays, espère une amélioration de la confiance des ménages dans les mois à venir. Ainsi se formeraient les bases d'un possible retour au dynamisme économique du pays.

La seule inconnue reste de savoir à quelle vitesse les réformes structurelles actuellement mises en œuvre par le gouvernement porteront leurs fruits. Par exemple, le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) mis en vigueur à partir de début 2013 peine toujours à se traduire par des effets significatifs sur l'économie.

Rendre le marché du travail plus flexible

D'autres réformes structurelles majeures devraient être mises en œuvre, notamment en ce qui concerne l'emploi. Le sujet n'est pas nouveau mais reste très délicat : le marché du travail en France est trop rigide. Philippe Gudin entrevoit ainsi la nécessité de rendre les contrats de travail plus flexibles pour les entreprises, notamment le CDI. A court terme, cela accentuerait certainement le nombre de licenciements. Mais à plus long terme, les entreprises n'hésiteraient pas à réembaucher lorsqu'une reprise économique commencerait à se dessiner.

Améliorer l'accès des jeunes à l'emploi

Philippe Gudin souligne également l'absurdité d'un système qui devient hermétique aux jeunes. « On préfère laisser les jeunes chez eux avec 0€ au lieu de les faire entrer sur le marché du travail avec un salaire inférieur au SMIC, correspondant à leur plus faible productivité » se désole-t-il. Comme partout en Europe, le chômage des moins de 25 ans dépasse allègrement les 20%, et peu de réformes ont tenté d'y remédier.

Abaisser le coût du travail

Les problèmes du marché de l'emploi ne s'arrêtent pas là. Toujours selon Philippe Gudin, il faudrait « aider à la modération salariale par une baisse du coût du travail ». Depuis 2011, les salaires du secteur des services progressent en moyenne de 2% par an en France, alors que l'inflation s'est effondrée et que la croissance est nulle. Si cela améliore le pouvoir d'achat des salariés, cela accentue en revanche la rigidité du marché du travail au détriment des personnes en recherche d'emploi.

Les efforts entamés par la France vont donc dans le bon sens et sont à accentuer. Reste à prendre en compte le problème de la dette. Plus de relance pour la croissance signifie toujours plus de dette, et celle-ci atteint des sommets qui laissent difficilement imaginer son remboursement intégral à l'avenir.

Xavier Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.85 -1.44%
3.7 -2.37%
0.919 +0.16%
1.166 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.