Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Fnac Darty confirme ses objectifs 2024
information fournie par AOF 24/04/2024 à 18:38

(AOF) - Fnac Darty a publié un chiffre d’affaires de 1,793 milliard d’euros, en progression de 0,7%. Il a reculé de 0,8% à données comparables. "La bonne performance des ventes en magasin au cours de la période a compensé la baisse de l’activité digitale qui représente 21% du total des ventes du groupe", précise le distributeur. L’omnicanalité représente 51% du total des ventes en ligne des trois premiers mois de l’année.

Porté principalement par l'impact positif croissant des services en lien avec Darty Max, le taux de marge brute du groupe a augmenté de 10 points de base par rapport au 1er trimestre 2023. Retraité de l'impact dilutif de la franchise, il est en progression de 30 points de base.

Comme annoncé en février dernier, Fnac Darty confirme que la croissance devrait reprendre en 2024 soutenue par le repli de l'inflation, et par la baisse du taux d'épargne.

Le distributeur a réitéré son objectif d'atteindre un résultat opérationnel courant pour 2024 au moins égal à celui de 2023 et un cash-flow libre opérationnel cumulé d'environ 500 millions d'euros sur la période 2021-2024, soit un niveau de 180 millions d'euros en 2024.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur de la distribution spécialisée

Les inquiétudes subsistent

D'après la Fédération du commerce spécialisé, Procos, en octobre 2022, l'activité a reculé de 1,5% sur un an. Néanmoins l'activité de la beauté-santé (+ 5,2 %) et de l'alimentaire spécialisé (+ 3,5 %) sont dynamiques par rapport à octobre 2021. La fréquentation des points de vente a été très impactée par les problématiques de carburant et une météo défavorable. Par rapport à octobre 2019, année pré-covid, la baisse de fréquentation est très forte (- 20,9 % en octobre). Les centres commerciaux et la périphérie sont plus impactés que les centres-villes avec un écart de quatre à cinq points.

Plusieurs motifs d'inquiétude existent pour l'avenir. Les acteurs subissent un effet ciseaux très important compte tenu de l'augmentation de leurs coûts d'exploitation alors que l'évolution de la demande est très incertaine. Très peu d'enseignes peuvent répercuter sur les prix de vente la hausse de leurs coûts. La fédération demande donc, entre autres, de limiter l'indexation de l'Indice des Loyers Commerciaux à + 3,5 % pour les loyers de toutes les entreprises en 2023. Elle invoque également une urgence absolue : plafonner le prix de l'énergie pour 2023 et rétroagir sur les contrats déjà signés pour éviter que le rythme de défaillances s'accélère.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.15%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.