Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Faut-il encore acheter le titre Engie après sa grosse acquisition au Brésil ?
information fournie par Le Revenu11/04/2019 à 08:04

Engie réalise déjà 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires au Brésil. (© Fotolia)

Engie réalise déjà 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires au Brésil. (© Fotolia)

Le géant français de l'énergie va acquérir un peu moins de 50% d'une filiale de Petrobras qui détient près de la moitié des infrastructures de transport de gaz du Brésil. Une opération conforme avec la stratégie des dirigeants d'Engie.

Au terme d'une procédure d'appel d’offres marquée par de nombreux rebondissements, le consortium mené par Engie a finalement été choisi par Petrobras pour acquérir 90% de TAG, la filiale de transport de gaz du pétrolier.

D'un montant de 8,6 milliards de dollars (7,7 milliards d'euros), l'opération valorise TAG l'équivalent de 8,7 fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda) à fin 2017.

Cette acquisition sera financée à 30% en capitaux propres et le solde par un emprunt auprès d'un pool bancaire constitué d'une dizaine de banques locales et internationales.

49,3% de TAG

Engie et sa filiale brésilienne EBE obtiennent, à parts égales, 65% du bloc cédé par Petrobras, tandis que la Caisse de dépôt et placement du Québec en récupère 35%.

À l’issue de la transaction, Engie détiendra directement ou indirectement 49,3% de TAG. Cette transaction, qui reste soumise à l'approbation des actionnaires de Petrobras et aux autorités de concurrence, devrait être conclue avant la fin juin.

Par cette opération, Engie complète son portefeuille d'actifs au Brésil, où il a réalisé 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018 pour un Ebitda de 931 millions, porté notamment par l'exploitation très profitable de concessions hydrauliques.

Une activite à fort rendement

L'annonce de l'acquisition du réseau de transport de TAG et de ses 4.500

Valeurs associées

Euronext Paris -0.90%

Cette analyse a été élaborée par Le Revenu et diffusée par BOURSORAMA le 11/04/2019 à 08:04:01.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.