1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Explosion du chômage, soutien sans limite de la Fed : les États-Unis face à la crise
Le Revenu23/05/2020 à 15:31

Le PIB américain pourrait reculer de près de 6% cette année. (© AFP)

L'économie américaine bénéficie du renfort indéfectible de sa banque centrale et de la «dollarisation» du monde. Elle n'échappera pas pour autant à la crise. Explications.

L'économie américaine pourrait se contracter de 5,9% cette année, avant de rebondir de 4,7% en 2021. La chute de 4,8% (en rythme annualisé) du PIB au premier trimestre n'est qu'un avant-goût des trois mois suivants, qui seront davantage marqués par la crise du Covid-19.

«D'autant que la croissance ralentissait déjà en raison de la fin des effets de la réforme fiscale de 2018, entre autres», relève Christophe Barraud, chef économiste chez Market Securities. 

Bond historique du chômage

Comme ailleurs, le comportement des agents économiques sera essentiel pour la reprise. Du côté des entreprises, l'attentisme devrait prévaloir. «Les incertitudes liées à élection présidentielle vont limiter l'investissement privé et les embauches», explique Christophe Barraud. La dégradation du marché du travail risque aussi de freiner les dépenses des consommateurs.

Plus de 20 millions d'emplois ont été détruits en avril, faisant s'envoler le taux de chômage de 4,4% à 14,7% ! «Certes, 80% des licenciements sont censés être temporaires, remarque Samy Chaar, chef économiste chez Lombard Odier. Mais le chômage mettra des années à retrouver son niveau d'avant-crise.» D'autant que de nombreuses faillites sont à prévoir.

«Plombé par la chute des prix du baril, le secteur pétrolier souffrira fortement, de même que les loisirs

Lire la suite sur LeRevenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M169421
    23 mai21:37

    Comme en France.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4539.91 +2.15%
33.265 +1.82%
13.175 -0.23%
12.544 +0.84%
35.6 +0.06%

Les Risques en Bourse

Fermer