Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

États-Unis: Veolia va intensifier le traitement des "polluants éternels" dans l'eau potable
information fournie par Boursorama avec AFP 03/04/2024 à 09:54

( AFP / ERIC PIERMONT )

( AFP / ERIC PIERMONT )

Le groupe Veolia, qui traite déjà les PFAS présents dans la production d'eau potable pour quelque 140.000 personnes aux États-Unis, va multiplier ce chiffre par dix dans les prochaines années, notamment pour répondre aux nouvelles normes, a-t-on appris mercredi auprès du groupe.

Quasi-indestructibles, les substances per- et polyfluoroalkylées, ou PFAS, massivement utilisées dans l'industrie chimique, s'accumulent avec le temps dans l'air, le sol, les eaux des rivières, la nourriture et jusqu'au corps humain, d'où leur surnom de polluants "éternels".

"Avec le lancement de son trentième projet de traitement des PFAS, couvrant 17 puits supplémentaires dans l'État de New York, Veolia a désormais déployé des capacités de traitement permettant de fournir de l'eau avec des niveaux de PFAS inférieurs aux seuils réglementaires à plus de 140.000 Américains", a indiqué dans un communiqué le groupe, principalement dans le nord-est des États-Unis, dans les États de New York, du New Jersey et de Pennsylvanie.

Le groupe a notamment fait en fonction des réglementations au niveau des états. Mais les autorités américaines ont annoncé il y a un peu plus d'un an l'instauration de normes au niveau fédéral pour limiter les PFAS dans l'eau courante, une première au niveau national.

Les nouvelles règles proposées par l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA), qui devraient établir des limites pour six types de PFAS, sont attendues "dans les prochains jours", selon Veolia.

Le groupe, plus grand exploitant privé des services d'eau aux États-Unis, y produit de l'eau potable pour une vingtaine de millions de personnes, avec "deux modèles", a expliqué à l'AFP Karine Rougé, directrice générale eau municipale Amérique du Nord pour Veolia.

Pour deux millions de personnes, il est propriétaire des actifs qu'il exploite et pour 18 millions de personnes, il opère selon "un modèle de contrat de service, (...) avec une municipalité", qui possède les actifs et est donc décisionnaire des modalités du traitement de l'eau, a-t-elle ajouté.

"Nous avons plus de 50 projets additionnels à différents stades pour répondre aux nouvelles normes", a déclaré la directrice générale du groupe Estelle Brachlianoff, citée dans le communiqué.

Le groupe entend ainsi dans les prochains mois et les prochaines années traiter les PFAS de la majorité des deux millions d'Américains dont il possède les installations de traitement de l'eau, soit environ 1,5 million de personnes.

Le calendrier de déploiement pourrait s'étendre "sur les trois à cinq prochaines années, en fonction de la capacité de production et des détails de la réglementation qui va arriver", a indiqué Mme Rougé.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.59%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.