Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EssilorLuxottica-Le rachat de GrandVision compromis par sa gestion de la crise du coronavirus
Reuters10/08/2020 à 18:26

(Avec date attendue de la décision au dernier paragraphe)

AMSTERDAM, 10 août (Reuters) - EssilorLuxottica ESLX.PA a annoncé lundi que la gestion de la crise du coronavirus par GrandVision GVNV.AS pourrait donner lieu à la résiliation de sa proposition de rachat du groupe néerlandais d'optique pour 7,2 milliards d'euros.

Lors d'une procédure judiciaire à Rotterdam, le spécialiste de l'optique franco-italien a accusé GrandVision de ne pas avoir demandé l'autorisation à son acheteur potentiel pour suspendre le paiement aux propriétaires de magasins, aux fournisseurs et en demandant une aide d'État, contrevenant ainsi aux accords en vigueur.

"GrandVision a accepté une obligation contractuelle de ne pas dévier de sa trajectoire. Mais elle a radicalement changé de cap", a déclaré l'avocat d'EssilorLuxottica, Jeroen Kortmann.

Le groupe a ainsi engagé une procédure judiciaire le mois dernier pour obtenir des informations auprès de GrandVision

GVNV.AS afin d'appréhender la façon dont le groupe qu'il souhaite acquérir a géré son activité pendant la crise du COVID-19.

"Nous devons savoir quelles mesures ont été prises, quand, et quels en ont été les effets", a précisé Jeroen Kortmann.

GrandVision a répliqué qu'EssilorLuxottica cherchait simplement un prétexte pour renoncer à cet accord, ajoutant que l'acquéreur avait été informé de toutes les mesures visant à aider les magasins à survivre à la pandémie dès le début et que cela ne signifiait pas qu'il avait changé de cap.

"Vous ne pouvez pas mettre la tête dans le sable quand vous voyez une catastrophe majeure venir vers vous. Il ne serait pas dans le cours normal des choses pour GrandVision d'ignorer les menaces, de laisser sa dette s'accumuler", a déclaré l'avocat de GrandVision, Edward van Geuns, au tribunal.

Edward Van Geuns a précisé qu'EssilorLuxottica n'avait pas répondu aux informations communiquées par GrandVision sur ses actions en réponse à l'épidémie de coronavirus.

"Pendant trois mois, Essilux n'a pris aucune décision sur nos mesures, n'a pas dit quelles informations spécifiques étaient nécessaires ni n'a répondu à notre offre de discuter de nos opérations", a-t-il ajouté.

Le lunetier a annoncé en juillet 2019 un projet de rachat de GrandVision pour un montant pouvant atteindre 7,2 milliards d'euros, une opération qui lui permettrait d'étendre son réseau commercial de détail.

GrandVision a pour sa part déclaré être en profond désaccord avec les exigences d'EssilorLuxottica, et a entamé sa propre procédure d'arbitrage fin juillet contre son potentiel acquéreur pour s'assurer qu'il respecte ses obligations.

Le tribunal de Rotterdam devrait rendre sa décision le 24 août.

(Bart Meijer; version française Kate Entringer, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -0.63%
Euronext Paris +0.13%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4978.18 -1.22%
12.63 -3.05%
1.18395 0.00%
31.11 -1.35%
43.08 -0.42%

Les Risques en Bourse

Fermer