Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Énergie verte : seulement deux entreprises françaises dans le classement Clean 200
information fournie par Novethic29/08/2017 à 16:15

Énergie verte : seulement deux entreprises françaises dans le classement Clean 200

Énergie verte : seulement deux entreprises françaises dans le classement Clean 200

Les deux françaises Schneider et Spie font figure d’exception dans le classement international Clean 200 des entreprises les plus influentes sur le marché de l’énergie propre. La France arrive ainsi en queue du peloton derrière la Chine, les États-Unis, l’Allemagne, l’Inde ou encore l’Irlande. Ce classement, lancé en 2016, est destiné aux investisseurs qui souhaitent réorienter leurs actifs vers les secteurs peu carbo-intensifs.

Bien que Schneider Electric arrive troisième au classement Clean 200, la France apparaît comme une bien mauvaise élève quand il s’agit de faire du business sur le marché de l’énergie propre.  L'indice Clean 200 (1), qui regroupe au niveau mondial les 200 grandes entreprises faisant les plus importants chiffres d'affaires sur les marchés “clean energy” (énergies renouvelables, efficacité énergétique…) a été actualisé à la mi-août.

Seules deux entreprises françaises y sont présentes, Schneider (3e) et Spie (38e). A contrario, la Chine compte 68 entreprises dans cette liste, les Etats-Unis une trentaine, et l’Allemagne, l’Inde et la Corée du Sud une petite dizaine.

Une surperformance des entreprises du Clean 200

Lancé en 2016 par les ONG financières Corporate Knights et AsYouSow, l’indice Clean 200 affiche un retour sur investissement en hausse de 16,5 % sur un an, contre une baisse de 1,2 % pour le S&P 1200 Global Energy Index (qui inclut les entreprises fossiles) et un rendement de 0,3 % pour le S&P Global Clean Energy (qui exclut les fossiles) sur la même période.

"Après un G20 divisé, nous sommes ravis de voir que les entreprises du monde entier se tournent vers l'énergie verte et en tirent des bénéfices", explique Andrew Behar, PDG de As You Sow et coauteur du Clean 200. "Indépendamment de la politique, les forces du marché qui tirent les avantages économiques de l'énergie propre sont claires et sont beaucoup plus puissantes qu'un petit groupe d'hommes rétrogrades" en référence à Donald Trump ou encore Vladimir Poutine.

Le Clean 200 s’adresse aux investisseurs qui ont choisi de désinvestir le secteur des énergies fossiles et doit servir à orienter les flux financiers vers des secteurs moins carbo-intensifs. Pour être admissible, une entreprise doit avoir une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de dollars et plus de 10% de ses revenus doivent provenir de sources d'énergie propres.

La liste exclut toutes les sociétés de pétrole et de gaz et les services publics qui génèrent moins de 50% de leur puissance à partir de sources renouvelables. De fait, les géants français comme Total, EDF ou encore Engie ne sont pas pris en compte.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir le classement

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.