1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Enedis prévoit de supprimer 2.000 postes en 3 ans, selon la CGT
Reuters07/02/2018 à 18:01

ENEDIS PRÉVOIT DE SUPPRIMER 2.000 POSTES EN 3 ANS, SELON LA CGT

PARIS (Reuters) - Enedis, filiale d'EDF en charge du réseau français de distribution d'électricité, prévoit de supprimer quelque 2.000 postes d'ici à fin 2020, selon un communiqué de la CGT diffusé mercredi.

Evoquant une "rupture" depuis fin 2016 avec la politique de "redressement industriel" de la société, le syndicat dénonce des "économies de tous ordres" afin de "maintenir un niveau de rentabilité élevé et servir un niveau de dividende de 83% du résultat net de l'entreprise à sa maison mère".

S'appuyant sur une analyse du "plan à moyen terme" d'Enedis commandée par son comité central d'entreprise, la CGT précise que les effectifs de la société, qui gère les lignes moyenne et basse tension, devraient s'établir autour de 34.800 personnes à fin 2020 contre 36.720 à fin 2017.

Selon le syndicat, Enedis a révisé "très fortement à la baisse" les trajectoires qu'elles avaient communiquées à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans le cadre de l'élaboration des tarifs d'utilisation des réseaux de distribution d'électricité (Turpe), en 2016.

La CGT précise que la société souhaite ainsi "uniquement (...) compenser le manque à gagner issu d'un taux de rémunération des capitaux investis retenu par le régulateur inférieur à sa demande".

Dénonçant une "logique financière de court terme qui revient à détourner de ses objectifs l'argent payé par les usagers", le syndicat fait également savoir qu'Enedis devrait passer d'une trésorerie nette de 1,8 milliard d'euros à fin 2017 à une dette nette de 2,5 milliards à fin 2021.

Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Enedis pour commenter ces informations.

Le Turpe, qui concerne aussi les lignes à haute tension gérées par RTE, représente environ 30% de la facture des clients particuliers.

La Cour des comptes a par ailleurs appelé mercredi à revoir les conditions de rémunération trop généreuses dont bénéfice selon elle Enedis pour le déploiement des nouveaux compteurs d'électricité intelligents "Linky".

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

EDF
Euronext Paris -1.52%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1589075
    07 février19:19

    Je suis pour les économies chez Enedis que ce soit sur les lignes ou la distribution (en particulier avec Linky qui va supprimer les relèves manuelles)Donc allons-y et faisons des économies quoi qu'en pense la CGT (qui il faut le rappeler se nourrit largement de ENEDIS et EDFCela fera baisser le prix de l'électricité

    Signaler un abus

  • M352635
    07 février18:34

    Sans doute l'entreprise la plus rentable de France, 2000 euros pour installer un compteur (durée de l'intervention 40 min), combien au total pour renflouer la maison mère?

    Signaler un abus

  • franck8
    07 février18:20

    Ils peuvent déjà supprimer les postes du président et de la direction générale. Il y aura moins de bêtises de faites.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer