Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Électricité: RTE a accéléré ses investissements en 2023 pour renouveler le réseau
information fournie par Boursorama avec AFP29/02/2024 à 08:14

( AFP / CHARLY TRIBALLEAU )

( AFP / CHARLY TRIBALLEAU )

Le gestionnaire du réseau électrique français à haute tension RTE a accéléré ses investissements en 2023, lesquels ont dépassé pour la première fois les deux milliards d'euros, principalement pour renouveler un réseau vieillissant.

"En 2023, les investissements de RTE sont en progression de 21% par rapport à 2022" et ont "dépassé pour la première fois les 2 milliards d'euros", à 2,077 milliards d'euros, dont 1,750 milliard pour le réseau, a annoncé mercredi RTE.

RTE a accordé une place conséquente au renouvellement du réseau existant, "dont une partie a été construite dans l'immédiat après-guerre", a-t-il rappelé.

Une tendance qui va s'accentuer en 2024: pour cette année, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) "a approuvé un programme d'investissements en croissance de 10%, qui s'élève à 2,28 milliards d'euros, dont près de 2 milliards d'euros pour le réseau", a indiqué RTE.

Le renouvellement du réseau électrique à haute tension en France reste le principal poste d'investissement, conformément aux priorités stratégiques établies dans le dernier schéma directeur de RTE.

Le programme d'investissements prévoit le démarrage des travaux d'interconnexion avec l'Espagne et l'Irlande et la montée en cadence progressive du raccordement des énergies renouvelables terrestres ou en mer (raccordement des parcs de Noirmoutier et du Tréport).

En 2023, RTE a également finalisé des chantiers "emblématiques", tels que le remplacement par des liaisons souterraines, des liaisons aériennes électriques qui surplombaient le futur village olympique des athlètes des JO de Paris 2024.

RTE a aussi a également mis en place les liaisons de raccordement des parcs éoliens en mer de Fécamp, Saint-Brieuc et Courseulles-sur-Mer.

L'an passé, les comptes du groupe public, filiale à 50,1% d'EDF, le reste étant détenu par la Caisse des Dépôts et la CNP, ont été affectés par la diminution de la consommation d'électricité, qui a entraîné "un repli sensible des soutirages sur le réseau de transport" (-21 TWh, -5% par rapport à 2022), et un résultat net 2023 en baisse de 14% par rapport à 2022, à 417 millions d'euros.

"Malgré un niveau de recettes d'interconnexion qui est resté élevé, le résultat intègre une forte progression des coûts d'exploitation du système électrique. Ces coûts sont majoritairement dus aux achats d'énergie et de réserves effectués à prix élevés en 2022 au titre de l'année 2023", a précisé RTE.

La dette nette s'élève à 10,4 milliards d'euros fin 2023, en hausse de 5% par rapport à celle de 2022 (9,905 milliards d'euros) conséquence notamment de la croissance des investissements.

Valeurs associées

EDF
Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.