Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Ehpad: Clariane dans le rouge en 2023, en raison de dépréciations d'actifs
information fournie par Boursorama avec AFP 29/02/2024 à 08:21

( AFP / LOIC VENANCE )

( AFP / LOIC VENANCE )

Le géant des maisons de retraite privées Clariane (ex-Korian) a accusé une perte nette de 105,2 millions d'euros l'an dernier, en raison principalement de dépréciations d'actifs et de frais de restructuration, a-t-il indiqué mercredi.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a progressé de 1,8% pour atteindre un milliard d'euros. Sa progression a été nettement ralentie par une hausse des coûts de fonctionnement, en raison de l'inflation.

Le chiffre d'affaires s'est lui inscrit en nette hausse de 11,4% à cinq milliards d'euros.

Il a notamment bénéficié d'un renforcement de l'activité avec une progression des taux d'occupation des établissements et l'ouverture de nouveaux lits. Le réseau exploité, toutes activités confondues, compte désormais 1.327 établissements contre 1.195 en 2022, soit près de 92.000 lits, au lieu de 88.000.

Le chiffre d'affaires a également été tiré par la hausse des tarifs.

Pour l'exercice en cours, Clariane s'attend à poursuivre sur cette dynamique, ce qui lui permet de viser une croissance organique de son chiffre d'affaires supérieure à 5%.

"L'année 2023 témoigne à nouveau de la bonne tenue de notre performance opérationnelle dans un environnement rendu plus complexe par la persistance de l'inflation", a commenté Sophie Boissard, directrice générale du groupe, citée dans le communiqué.

Affecté par "le resserrement brutal des conditions d'accès au financement", comme l'ensemble du secteur des Ehpad, le groupe a été contraint de lancer en novembre un plan de refinancement de 1,5 milliard d'euros afin d'éviter un défaut de paiement en raison d'un manque de liquidités.

Dans ce contexte, le groupe a réalisé une première tranche de cession d'actifs pour un montant de 268 millions d'euros, soit un quart du total prévu dans le plan de cessions.

La somme engrangée doit lui permettre de contribuer à rembourser ses dettes qui s'élevaient à 3,8 milliards d'euros au 31 décembre 2023.

"Le groupe se concentre désormais, d'une part, sur la mise en œuvre d'une augmentation de capital de 300 millions d'euros qui sera proposée au vote de l'assemblée générale des actionnaires le 26 mars prochain, et, d'autre part, sur l'exécution des cessions d'actifs", a précisé Sophie Boissard.

Valeurs associées

2,28 EUR Euronext Paris +4,11%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.