Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AREVA

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

EDF veut ramener à 5 milliards d'euros la facture des futurs EPR

Reuters16/11/2016 à 16:09

EDF VISE UNE RÉDUCTION DU COÛT DE L'EPR

par Benjamin Mallet

FLAMANVILLE, Manche (Reuters) - EDF a déclaré mercredi vouloir ramener à cinq milliards d'euros environ la facture des futurs modèles de réacteurs nucléaires, le seul exemplaire d'EPR en cours de construction en France à Flamanville, dans la Manche, ayant connu des surcoûts et des retards à répétition.

EDF espère tirer les leçons de Flamanville, dont la mise en service est prévue fin 2018, pour proposer à moindre coût une version améliorée qu'il envisage de mettre en service en France à partir des années 2030.

"Le but, c'est qu'il soit moins cher en euros par kWh que la moins chère des énergies renouvelables qui puisse être installé au même endroit à cette époque-là", a déclaré à la presse Xavier Ursat, directeur exécutif en charge de l'ingénierie et des projets "Nouveau nucléaire" d'EDF.

"Ce qu'il faut, c'est qu'un EPR coûte à peu près cinq milliards d'euros", a-t-il ajouté à l'occasion d'une visite du chantier.

Estimé à trois milliards d'euros lors de l'annonce du projet en 2004, l'EPR de Flamanville devait initialement fonctionner dès 2012.

De multiples difficultés sur le chantier et dans la fourniture de certains équipements ont contraint plusieurs fois l'électricien français à reporter cette date et à revoir à la hausse le coût de la centrale, qui devrait finalement atteindre 10,5 milliards d'euros.

PLUS DE DÉPASSEMENT DE COÛTS

"Nous avons confiance dans le planning annoncé (...), nous tiendrons le début des essais d'ensemble courant mars de l'an prochain et le démarrage du réacteur au quatrième trimestre 2018", a déclaré à la presse Laurent Thieffry, directeur chez EDF du projet de Flamanville.

"Je confirme qu'on s'inscrit totalement dans le coût maximum de 10,5 milliards, il n'y aura pas de dépassement", a-t-il assuré.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a exigé une série de contrôle après la découverte en 2015 d'anomalies sur le couvercle et le fond de la cuve de l'EPR dont l'acier contient par endroits une trop forte concentration de carbone, ce qui fragilise le matériau.

Laurent Thieffry a souligné que tous les essais réalisés jusqu'à présent sur la cuve du réacteur étaient conformes aux exigences de l'ASN.

Douze composants de Flamanville sont concernés par les irrégularités détectées dans les processus de fabrication du site du Creusot d'Areva, mais ces irrégularités n'ont pas d'impact sur la sûreté, a-t-il précisé.

Parallèlement, EDF et Areva ont officialisé le même jour la signature d'un contrat prévoyant l'acquisition par l'électricien français de l'activité réacteurs du spécialiste du nucléaire qui franchit ainsi une étape clef sur la voie de son rétablissement.

La transaction, qui valorise comme prévu Areva NP à 2,5 milliards d'euros, doit être bouclée au deuxième semestre de l'an prochain.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

0.00%
EDF
-0.31%

Mes listes

valeur

dernier

var.

99.88 -0.46%
3439.6 +0.13%
62.1 +4.19%
3.18 -0.62%
165.3 -0.18%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.