Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Edenred, plus forte baisse du CAC 40 à la mi-séance du mardi 23 janvier 2024 -
information fournie par AOF 23/01/2024 à 12:07

(AOF) - Edenred (-2,08% à 57,40 euros)

Le spécialiste des solutions de paiement est lanterne rouge du CAC 40 à la mi-séance. Depuis le début de l'année, son titre reste cependant en hausse de près de 6%.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points-clés

- Leader mondial, né en 1962, des titres de services avec 30 % du marché ;

- Groupe historiquement spécialiste des avantages aux salariés (tickets restaurant, chèques vacances et autres bonus pour 60 % du chiffre d’affaires de 1,6 Md€) et diversifié dans les solutions de mobilité professionnelle (26 %), la motivation et les solutions complémentaires (chèques cadeaux et autres vouchers, programmes sociaux) ;

- Positionnement fort, avec un rang de numéro un en Amérique latine (29 % des facturations), l’Europe représentant 62 % du chiffre d’affaires ;

- Modèle d’affaires fondé sur la plateforme digitale d’intermédiation et de paiement visant une croissance forte sur les marchés existants, l’accélération des services à valeur ajoutée, une monétisation accrue via l’exploitation des données et la pénétration des Etats-Unis ;

-Capital détenu à 14,74% par le gestionnaire de fonds californien The Capital Group, Bertrand Dumazy étant président-directeur général du conseil d'administration de 11 membres ;

- Situation financière très saine avec une dette nette ramenée à 1,1 Md€ à fin juin dont la notation a été mise en perspective positive.

Défis

- Plan stratégique « Gardian » 2025, une plateforme au service des acteurs du travail :

- Beyond Food : avantages aux salariés au-delà de l’alimentation,

- Beyond Fuel : accompagnement de la mobilité professionnelle avec services à valeur ajoutée,

- Beyond Payment : solutions au-delà de l’automatisation des paiements inter-entreprises,

- objectifs financiers : hausse annuelle de + 12 % du résultat d’exploitation,

- politique de distribution : engagement de hausse annuelle du dividende en valeur absolue ;

- Stratégie d’innovation financée par des investissements de 6 à 7 % des revenus et axée sur :

- la sécurité et l’agilité des centres de données et des systèmes d’information, avec Cloud privé et programme de cybersécurité,

- l’efficacité de la plateforme digitale, atout de pénétration des nouveaux marchés,

- la diversité des offres digitales, le déploiement des offres sur mobile et les solutions de maintien des liens avec les salariés en télétravail ;

- Stratégie environnementale visant le net zéro carbone en 2050 validée par le standard SBTi1

- via l’efficacité énergétique pour les systèmes d’information et les immeubles, e recours aux énergies renouvelables, le recyclage des déchets et la biodiversité,

- émission d’un emprunt « vert » et intégration des critères ESG dans les attributions gratuites d’actions,

- Poursuite des acquisitions avec une capacité d’investissement de 1,5 à 2 Mds€ ;

- Succès des offres lancées en 2021 : multi-produits dans les avantages aux salariés, solutions de maintenance des flottes de véhicules, solutions 100 % dématérialisées, paiement mobile et connexion à 200 plateformes de livraison de repas…

Défis

- 3 éléments-clé dans l’appréciation de la société : l’évolution du volume d’émission (valeur faciale des titres et chèques émis), la situation économique au Brésil, pays 1er contributeur au bénéfice opérationnel et l’évolution de l’emploi salarié ;

- Deux catalyseurs de croissance : hausse du taux de pénétration dans les PME (+ 21 % en 2021), et, surtout, les solutions de mobilité professionnelle, pôle renforcé par la prise de contrôle total d’UTA ;

- Entrée au CAC 40 le 19 juin ;

-Acquisition, pour 1,1Md de pounds du britannique Reward Gateway, n°1 mondial des avantages au salariés présents au Royaume-Uni, en Australie et aux Etats-Unis dont il est attendu 10M€ de synergies annuelles et 50M€ de chiffre d'affaires supplémentaires d'ici 5 ans ;

-Après une progression de 27% des revenus au 1er trimestre, objectif 2023 d'une opérationnelle de +12% ;

Fiche sectorielle - Services aux entreprises

Une nouvelle entité dans les avantages aux salariés

Pluxee, le pôle spécialisé dans les avantages aux salariés du géant des services Sodexo, va prendre son envol boursier en 2024. Cette activité bénéficie d'un fort dynamisme avec une croissance organique au troisième trimestre (clos fin mai) supérieure aux attentes (+25,5 % contre 17,5 % attendu). La nouvelle entité pourra ainsi mieux rivaliser avec son concurrent Edenred. Depuis sa scission du groupe Accor, en 2010, cette société a vu son activité bondir et presque doubler. Devenue le leader mondial des titres-restaurants, elle a même rejoint récemment l'indice boursier phare de la place de Paris, le CAC 40. Ce succès provient d'acquisitions ciblées, d'un développement international et d'une digitalisation réussie.

Valeurs associées

41,57 EUR Euronext Paris +0,70%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 23/01/2024 à 12:07:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.