Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Draghi accuse Erdogan d'avoir humilié Von der Leyen
Reuters08/04/2021 à 22:22

(Actualisé avec réaction turque)

ROME, 8 avril (Reuters) - Le président du Conseil italien, Mario Draghi, a accusé jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan d'avoir humilié cette semaine la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et a déclaré qu'il était important d'être franc avec les "dictateurs".

Ankara a rapidement réagi par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, qui a condamné les propos "hideux" du dirigeant italien.

Ursula von der Leyen a été reléguée sur un canapé en retrait lorsqu'elle s'est rendue mercredi à Ankara avec le président du Conseil européen, Charles Michel, lequel a occupé le seul siège disponible au côté de Recep Tayyip Erdogan.

"Je suis en complet désaccord avec l'attitude d'Erdogan envers la présidente Von der Leyen (...) Ce n'était pas approprié et j'ai été très désolé pour l'humiliation que Von der Leyen a eu à subir", a déclaré Mario Draghi aux journalistes.

"Avec ces, disons-le, dictateurs, avec lesquels nous devons néanmoins nous coordonner, il faut être franc quand on exprime des visions et opinions différentes", a-t-il ajouté.

Selon l'agence de presse turque Anatolie, l'ambassadeur italien à Ankara a été convoqué par le ministère turc des Affaires étrangères suite aux propos de Mario Draghi.

(Angelo Amante et Gavin Jones à Rome, Daren Butler à Istanbul; version française Jean Terzian)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • f.cheva8
    08 avril23:10

    et pendant ce temps, nos dirigeants tolèrent les phalanges turques sur notre territoire, leur construisant même des lieux de complots

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer