1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deutsche Bank prête à des coupes drastiques dans la banque d'investissement
Reuters23/05/2019 à 12:29

    * Le président du directoire devant les actionnaires
    * Stratégie et gouvernance au menu de l'AG
    * L'action à un plus bas record

    par Tom Sims
    FRANCFORT, 23 mai (Reuters) - Le président du directoire de
Deutsche Bank  DBKGn.DE  a déclaré jeudi qu'il était prêt à
effectuer des "réductions drastiques" dans la banque
d'investissement, dont l'avenir ne cesse de s'assombrir après
l'échec de plusieurs restructurations.
    Christian Sewing a tenu ces propos au début de l'assemblée
générale de la première banque allemande, qui devrait être
agitée par les questions entourant sa stratégie et sa
gouvernance alors que l'action a touché jeudi un plus bas record
à la Bourse de Francfort.
    Le titre, qui a perdu 38% depuis la précédente AG, lâchait 
plus de 3% à 6,41 euros en milieu de journée à la Bourse de
Francfort.
    La semaine dernière, de grands investisseurs ont appelé
Deutsche Bank à réduire sa division internationale de banque
d'investissement.  
    "Nous allons accélérer la transformation en concentrant
notre banque sur des activités rentables et en croissance,
particulièrement pertinentes pour nos clients", a dit Christian
Sewing.
    "Nous sommes prêts à procéder à des réductions drastiques",
a-t-il ajouté.
    En difficulté, la division actions, essentiellement présente
à New York et à Londres et dont la voilure a déjà été fortement
réduite l'an dernier, est dans le viseur de la direction, a
déclaré une source au fait de la situation. Elle a ajouté que
l'activité de courtage dédiée aux fonds spéculatifs était
également ciblée.
    La banque a enchaîné les revers ces dernières années,
marquées par les remaniements au sein de son équipe de
direction, des dégradations de sa note de crédit et l'échec de
sa filiale aux Etats-Unis lors des tests de résistance conduits
par la Réserve fédérale. Elle a enregistré en 2018 son premier
bénéfice annuel depuis quatre ans.
    
    PRESSION SUR LA DIRECTION
    Début mai, les cabinets de conseil aux investisseurs ISS et
Glass Lewis ont invité les actionnaires à un vote de défiance
contre la direction.  
    L'échec récent des discussions avec Commerzbank  CBKG.DE  en
vue d'une fusion a aussi accentué la pression sur les dirigeants
de la première banque d'Allemagne.  
    Des actionnaires importants ont réclamé la semaine dernière
un plan de succession pour le poste de président du conseil de
surveillance occupé par Paul Achleitner  . Le mandat
de ce dernier expire en 2022.
    Un investisseur influent a obtenu l'ajout à l'ordre du jour
de l'AG d'un vote sur l'éviction de Paul Achleitner en dénonçant
le fait que la banque "reste enfermée dans une spirale qui la
tire vers le bas". Le conseil de surveillance a publié un
communiqué de soutien à son président.
    Dans un entretien publié jeudi par Börsen-Zeitung, la banque
a tenté d'anticiper les critiques.
    Deutsche Bank restera aux Etats-Unis, où la banque
d'investissement opère principalement, a ainsi déclaré le
directeur financier James von Moltke au journal allemand.
    Elle réfléchit toutefois régulièrement à des pistes
alternatives pour stimuler la croissance et réduire les coûts au
sein de cette activité, ajoute-t-il.
    Lors de l'AG, Christian Sewing a aussi déclaré que Deutsche
Bank voulait faire de sa filiale DWS l'un des dix premiers
acteurs mondiaux de la gestion d'actifs. La banque reste ouverte
à toutes les options stratégiques, autres que la croissance
organique, concernant DWS, a-t-il dit.
    Reuters a rapporté lundi qu'Amundi, filiale de Crédit
agricole  CAGR.PA , étudiait la possibilité d'une fusion avec
DWS à condition d'avoir le contrôle du nouvel ensemble.
   

 (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité
par Bertrand Boucey)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +1.47%
XETRA +1.57%
XETRA +3.80%
XETRA +0.80%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer