1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deutsche Bank commence à supprimer des postes, le marché s'inquiète
Reuters08/07/2019 à 19:18

    * 18.000 suppressions de postes à travers le monde
    * Les licenciements ont commencé
    * La plupart des suppressions attendues aux USA et en Europe
    * L'ampleur de la réorganisation inquiète
    * Le titre finit en baisse de 5,39% à Francfort

 (Actualisé avec graphique sur la capitalisation boursière de
Deutsche Bank)
    par Tom Sims, Paulina Duran et Sumeet Chatterjee
    FRANCFORT/SYDNEY/HONG KONG, 8 juillet (Reuters) - Deutsche
Bank  DBKGn.DE  a commencé lundi à supprimer des postes à
travers le monde dans le cadre de sa vaste restructuration
annoncée la veille mais l'ampleur de ce plan, qui devrait se
traduire par une nouvelle perte annuelle pour la première banque
d'Allemagne, inquiète les investisseurs qui ont fait chuter le
titre de plus de 5% à la Bourse de Francfort.
    Le groupe bancaire a annoncé dimanche qu'il allait supprimer
18.000 emplois, renoncer à son activité sur les marchés actions
et réduire ses opérations dans la banque d'investissement et sur
le marché obligataire. Cette restructuration lui coûtera 7,4
milliards d'euros.  
    Deutsche, qui emploie près de 91.500 personnes dans le
monde, a immédiatement commencé lundi à licencier des équipes
entières en Asie et annoncé le départ de Jason Cox, le patron de
sa division marchés actions en Asie-Pacifique. De Sydney à New
York en passant par Londres, des employés ont été convoqués par
leur direction pour apprendre qu'ils étaient limogés.
  
    L'action Deutsche Bank, qui a pris jusqu'à 3,7% en matinée,
s'est ensuite retournée à la baisse et a clôturé en repli de
5,39% à 6,788 euros après avoir un temps perdu plus de 7% dans
l'après-midi.
    Le directeur financier, James von Moltke, a déclaré que le
groupe avait pour objectif de rentabiliser ses activités voire
de réaliser un bénéfice en 2020 mais qu'il y avait "une
incertitude importante dans ces prévisions", ce qui a jeté un
froid sur les marchés. 
    Deutsche avait déjà fait savoir qu'elle prévoyait de subir
une perte cette année en raison de son plan de restructuration.
    
    Lors d'une présentation de cette réorganisation à des
analystes, Christian Sewing, le président du directoire, s'est
engagé lundi à investir un "montant substantiel" de sa
rémunération fixe en actions Deutsche Bank.
    Devant la presse, il a déclaré dans les locaux de la banque
à Londres, où de nombreuses suppressions de postes sont
attendues, qu'il s'agissait de "réinventer" Deutsche Bank, qui,
en cas de perte en 2019, aura fini dans le rouge quatre de ses
cinq derniers exercices.
    
    "MANOEUVRE RISQUÉE"
    RBC, JPMorgan et Berenberg estiment que ce plan de
restructuration est "plus radical" que les précédents. Ils
relèvent que le groupe abandonne ses activités de banque
d'investissement pour se concentrer à nouveau sur la clientèle
professionnelle tout en conservant une activité dans
l'obligataire.
    L'activité de banque d'investissement génère environ la
moitié du chiffre d'affaires de Deutsche Bank mais ses revenus
devraient tomber à 12,4 milliards d'euros cette année, selon un
consensus d'analystes réalisé avant les annonces de dimanche,
soit un recul de plus de 30% depuis 2015 et une quatrième année
consécutive de baisse.
    JPMorgan, neutre sur le titre, relève qu'il reste à voir
l'exécution du plan, la croissance des revenus et la motivation
des personnels après la restructuration.
    Pour Berenberg, à "vendre" sur la valeur, cette stratégie
comporte un risque d'exécution important et laisse peu de marge
de manoeuvre en termes de fonds propres. Le groupe reste exposé
à la dégradation du secteur de la banque d'investissement,
ajoute-t-il.
    Citi, à "vendre" sur le titre, estime que l'absence
d'augmentation de capital pour financer le plan "pourrait
s'avérer optimiste".
    L'agence de notation Moody's a expliqué qu'elle maintenait
sa perspective négative sur Deutsche Bank car le groupe est
confronté à "d'importants défis" pour exécuter son plan
rapidement.
    "C'est une manoeuvre risquée mais, si elle réussit, elle
aura le potentiel de remettre la banque sur la bonne voie", a
commenté une source proche de l'un des 10 plus grands
actionnaires de Deutsche Bank.
    La banque n'a pas détaillé la ventilation géographique des
suppressions de postes, dont la plupart sont cependant attendues
en Europe et aux Etats-Unis.
    Une porte-parole n'a pas voulu donner de détails mais a
déclaré que la banque serait "aussi réceptive que possible pour
mettre en oeuvre ces changements".
   "Nous créons une banque qui sera plus rentable, amincie, plus
innovante et plus résistante", a écrit Christian Sewing dans une
lettre adressée dimanche aux personnels du groupe.

    BREAKINGVIEWS-Deutsche equities exit breathes life into
rivals  

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Deutsche Bank mkt cap    https://tmsnrt.rs/2G2gbbX
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Avec Zuzanna Szymanska, Catherine Mallebay-Vacqueur et
Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Bertrand
Boucey)
 

Valeurs associées

XETRA -3.13%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 08/07/2019 à 19:18:57.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4442.75 +0.10%
33.88 -1.12%
33.08 -1.66%
59.81 +4.86%
2.99 +21.54%

Les Risques en Bourse

Fermer