1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des millions de jeunes à travers le monde réclament une action pour le climat
Reuters21/09/2019 à 03:22

    21 septembre (Reuters) - Des millions de jeunes étaient dans
les rues du monde entier vendredi pour demander à la classe
politique de prendre des mesures pour lutter contre le
changement climatique, à trois jour du Sommet des Nations unies
sur l'action pour le climat.
    Les manifestations ont débuté dans les îles du Pacifique, où
la question du réchauffement climatique et de la montée des
océans est particulièrement préoccupantes, et ont suivi le
soleil à travers l'Australie, le Japon, l'Asie du Sud-Est, puis
l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient et les Amériques.   
    Des foules massives ont envahi les rues de Manhattan,
scandant "Sauvez notre planète!" juste avant une déclaration de
Greta Thunberg, la lycéenne âgée de 16 ans à l'origine des
"Fridays for Future". 
    "Aujourd'hui, nous sommes ceux qui faisons la différence. Si
personne d'autre ne veut agir, alors nous le ferons", a-t-elle
lancé aux manifestants à New York. "Nous exigeons un avenir sûr.
Est-ce vraiment trop demander?".
    Quatre millions de personnes se sont mobilisées à travers le
monde, dont 300.000 à New York, ont annoncé les organisateurs du
mouvement 350.org. Reuters n'a pas pu vérifier ces estimations. 
    A Paris, des manifestants ont soulevé un tableau sur lequel
Greta Thunberg était représentée en Vierge Marie, une auréole
autour de la tête, sur laquelle on pouvait lire "Notre maison
est en feu". 
    Des pancartes "Faites l'amour, pas de CO2" ont été aperçues
à Berlin et à Vienne.
    
    "DIE-IN" À BANGKOK   
    En Thaïlande, 200 jeunes ont fait irruption au ministère de
l'Environnement pour y faire un "die-in", simulant ainsi leur
mort en s'allongeant sur le sol. 
    "C'est ce qui se produira si nous n'enrayons pas le
changement climatique maintenant", a averti Nanticha
Ocharoenchai, l'étudiante à l'origine de l'initiative.
    A Palangka Raya, en Indonésie, des jeunes ont défilé dans
l'épaisse fumée des incendies de forêt qui font rage à
proximité.
    Aucune manifestation n'a été autorisée en Chine, premier
émetteur de gaz à effet de serre au monde, mais Zheng Xiaowen du
Réseau d'action de la jeunesse pour le climat, a promis d'autres
formes de mobilisation. "Les jeunes Chinois ont leurs propres
méthodes", a-t-elle déclaré.
    Le Sommet Action Climat 2019, qui a pour but de concrétiser
et d'accélérer la mise en oeuvre l'accord de Paris sur le
changement climatique, s'ouvrira lundi à New York. 

 (Rédactions de Reuters;
Jean-Philippe Lefief et Arthur Connan pour le service français)
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    23 septembre09:30

    Ce n'est pas l'activité humaine qui réchauffe le climat, l'homme n'y peut rien, par contre, il est responsable de la pollution, ce n'est pas la même chose. Le gaz carbonique est indispensable pour la végétation qui le recycle en oxygène.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer