Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

DBV Technologies en nette baisse malgré une visibilité jusqu'à fin 2024
information fournie par AOF 08/03/2024 à 09:52

(AOF) - DBV Technologies (-9,81% à 1,31 euro) affiche la plus forte baisse du marché SRD après l'annonce qu’au 31 décembre 2023, sa trésorerie totalisait 141,4 millions de dollars, contre 209,2 millions un an plus tôt, un montant suffisant pour financer ses opérations jusqu'au 31 décembre 2024. Cette biotech spécialisée dans le développement d’options de traitement des allergies alimentaires affiche une perte nette de 72,7 millions de dollars sur l’exercice 2023, contre 96,3 millions de dollars un an plus tôt.

"Au cours de l'année 2023, nous avons accompli des progrès significatifs en faisant progresser nos deux programmes de développement clinique Viaskin Peanut dans deux groupes d'âge distincts, l'un regroupant les jeunes enfants âgés de 1 à 3 ans et l'autre des enfants de 4 à 7 ans ", commente Daniel Tassé, directeur général de DBV Technologies.

"En 2024, DBV se concentre sur la fin du recrutement des patients de l'étude Vitesse -notre essai de phase 3 sur l'efficacité et la sécurité d'emploi chez les enfants de 4 à 7 ans. En dépit d'un retard lié aux nouvelles directives européennes en matière de règlementation des études cliniques, l'ensemble des pays recrutent désormais activement ce qui devrait permettre le screening du dernier sujet au troisième trimestre 2024".

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur Pharmacie

L'oncologie, priorité des géants pharmaceutiques

La déconvenue boursière de Sanofi enregistrée fin octobre 2023 souligne le nouveau cap pour le groupe, qui a dorénavant fixé l'oncologie comme priorité numéro 1. Les efforts sur ce segment, où les thérapies avancent le plus vite, impliquent notamment des investissements en R&D qui pèsent sur la rentabilité. Sanofi a donc annoncé une baisse de son bénéfice par action en 2024 et l'abandon de son objectif d'une marge opérationnelle de 32 % en 2025. Merck vient, lui, de dévoiler une nouvelle alliance. Il va verser jusqu'à 22 milliards de dollars au groupe japonais Daiichi Sankyo dans le cadre d'un partenariat sur des traitements expérimentaux contre le cancer. Si certains experts estiment que les États-Unis représentent près de la moitié des dépenses mondiales d'oncologie (médicaments et traitements), soient 196 milliards de dollars en 2022, les dépenses chinoises dans ce domaine ont plus que doublé en cinq ans, passant de 5 à 11,8 milliards de dollars.

Valeurs associées

0.95 EUR Euronext Paris -3.65%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.