Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Danone monte, un fonds activiste réclame le départ du PDG
Reuters19/01/2021 à 16:58

(Crédits photo : Flickr - Setiabudi Gunawan )

(Crédits photo : Flickr - Setiabudi Gunawan )

PARIS (Reuters) - Danone compte parmi les plus fortes progressions du CAC 40 mardi après une prise de participation au capital par le fonds activiste Bluebell Capital, qui a demandé aux dirigeants du groupe agroalimentaire une révision de sa gouvernance et de sa stratégie avec notamment le remplacement du PDG Emmanuel Faber.

Vers 12h50, le titre gagne 2,30% à 56,14 euros, à un pic d'environ quatre mois, alors que le CAC 40 varie peu (+0,08%).

Bluebell Capital Partners, dont les dirigeants ont fait pression pour des changements au sein du groupe de mode Hugo Boss en Allemagne et de la banque Mediobanca en Italie, est entré au capital de Danone en 2020, selon une lettre adressée en novembre à Michel Landel, membre du conseil d'administration du groupe, et que Reuters a pu consulter.

"La performance de l'action a été décevante sous la direction de Mr Faber", peut-on lire dans la lettre de Bluebell Capital qui ajoute que Danone devrait commencer à recruter un nouveau directeur général. Le fonds y demande également la scission des fonctions de PDG et de président, exercées par Emmanuel Faber.

"A court terme, la discussion sur le changement potentiel de PDG fait monter le titre", ont déclaré les analystes de Bernstein dans une note, ajoutant toutefois que cette réaction boursière pourrait être de courte durée car de nouveaux dirigeants ne seraient pas en mesure d'apporter de solution rapide aux mauvaises performances du groupe.

Les résultats de Danone déçoivent car le positionnement de l'entreprise est difficile avec "des marques faibles (...) et une stratégie focalisée (à tort) sur l'expansion des marges par la réduction des coûts", poursuit Bernstein.

De leur côté, les analystes d'UBS, à "vendre" sur la valeur, soulignent également que les performances opérationnelles de Danone, mises à mal ces dernières années, reflètent surtout une accumulation de difficultés structurelles plutôt que la preuve de problèmes d'exécution.

"Si un changement de PDG peut s'avérer positif pour le sentiment de marché, nous ne considérons pas qu'il s'agisse d'une étape cruciale à long terme", ont déclaré les analystes dans une note.

"Nous notons que les recommandations de Bluebell ne semblent pas inclure d'initiatives de gestion de portefeuille à grande échelle, qui, à notre avis, représentent la principale voie de sortie de la sous-performance opérationnelle actuelle du groupe", ajoutent-ils.

(Laetitia Volga, Silvia Aloisi, Benoit Van Overstraeten et Dominique Vidalon, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris +0.96%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 19/01/2021 à 16:58:50.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jlex
    20 janvier09:02

    il est clair que Faber s'est planté sur le fond comme sur la forme.un management révolutionnaire qui a fait flop, un de plus!ses dernières décisions vont dans le bon sens, mais trop tard.Next!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer