Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Dégradation des écosystèmes : comment inverser le cours des choses ?
information fournie par Partenaire19/05/2021 à 15:08

La pandémie ayant suscité une prise de conscience croissante de la nécessité de prendre des mesures en urgence, les discussions sur le changement climatique se sont multipliées ces douze derniers mois. Mais de quel ordre pourraient être ces mesures ? La transition indispensable vers des formes d'énergies durables s'accélère mais d'autres enjeux, plus difficiles à traiter, méritent notre attention.

Les Nations unies cherchent donc à combler ce manque avec leur initiative baptisée « Décennie pour la restauration des écosystèmes ». Que recouvre la notion de restauration des écosystèmes et cette cause louable peut-elle profiter aux investisseurs ?

L'urgence de restaurer les écosystèmes détériorés

Les écosystèmes de la planète sont essentiels au maintien de la vie sur Terre. Pourtant, ces ressources et ces habitats précieux ne sont pas toujours traités avec respect. Des décennies de surutilisation, de surconsommation et de négligence ont entraîné la destruction ou une sérieuse dégradation de nombreux écosystèmes vitaux. Cette situation n'est pas durable car, si la consommation se poursuit au même rythme, il faudrait l'équivalent de 1,6 Terre pour produire toutes les ressources utilisées chaque année.

Heureusement, il n'est pas trop tard. Les mesures de restauration des écosystèmes peuvent prévenir, stopper et même inverser la dégradation des écosystèmes sur chaque continent et dans chaque océan. La réduction de la pollution de l'air, des océans et de l'eau, le renforcement de la lutte contre les inondations et les initiatives visant à rendre l'agriculture plus durable peuvent contribuer à la lutte contre le changement climatique et à la prévention de l'extinction massive des espèces. Toutefois, le temps ne joue pas en notre faveur. D'où l'urgence de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes, qui couvrira la période 2021-2030 et coïncidera avec l'échéance fixée pour les Objectifs de développement durable des Nations unies dans les domaines de la pauvreté, de la faim, de la santé, de l'eau, des villes, du climat, des océans et des terres.

Pourquoi la restauration des écosystèmes impose-t-elle une transformation économique ?

On ne le sait pas toujours, mais la nature est l'un des actifs économiques les plus productifs au monde. Selon les Nations unies, les dommages causés aux écosystèmes, notamment aux forêts, aux prairies et aux récifs coralliens, ainsi que la perte de biodiversité qui en résulte, pourraient réduire l'économie mondiale de près de 10 000 milliards de dollars d'ici à 2050. Ces pertes sont liées à la diminution des rendements agricoles et des captures de poissons, ainsi qu'à une exposition accrue aux catastrophes naturelles.

A l'inverse, si des mesures sont prises pour restaurer ces écosystèmes menacés, les avantages qui en découleront seront aussi bien économiques qu'environnementaux. Par exemple, la restauration d'ici 2030 de 350 millions d'hectares d'écosystèmes terrestres et aquatiques en mauvais état pourrait générer 9 000 milliards de dollars de services écosystémiques, et permettrait également de retirer de l'atmosphère jusqu'à 26 gigatonnes de gaz à effet de serre.

Des investissements sont nécessaires pour accélérer la restauration des écosystèmes

L'initiative de la Décennie des Nations unies a pour objectif d'accélérer la restauration des écosystèmes à l'échelle mondiale et de rendre l'avenir plus durable. Cette initiative nécessitera une véritable dynamique politique, mais elle offrira en parallèle aux entreprises, aux communautés locales et aux particuliers une multitude d'opportunités qui impliqueront des investissements importants.

Selon certaines estimations, la restauration des écosystèmes pourrait créer pour les entreprises des opportunités d'une valeur de 6 000 milliards de dollars d'ici 2030, réparties en trois volets socio-économiques clés : les océans et les systèmes hydriques, les terres, l'alimentation et les forêts et, enfin, les villes et bâtiments durables.

À quoi pourraient donc ressembler ces opportunités ?

Mobiliser la communauté des investisseurs

Aujourd'hui, nous estimons qu'il existe plus de 1 000 entreprises à l'échelle mondiale se consacrant à la restauration des écosystèmes aquatiques, terrestres et urbains.

Les opportunités liées à la restauration des écosystèmes

Les opportunités liées à la restauration des écosystèmes

Chez BNP Paribas Asset Management, nous pensons que chacun peut jouer un rôle majeur pour lever les financements nécessaires via diverses initiatives. Une telle démarche peut sensibiliser les investisseurs professionnels et les particuliers aux opportunités concrètes offertes par la transition vers un monde plus durable.

Les Nations unies ont raison d'insister sur la nécessité de restaurer nos écosystèmes et leurs initiatives devraient trouver un écho plus important auprès des gouvernements. Mais pour avoir l'impact réellement souhaité, la restauration des écosystèmes aura besoin du soutien de tous les acteurs, qu'ils soient publics ou privés.


En savoir plus sur le fonds BNP Paribas Energy Transition

Valeurs associées

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.