1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

D'autres contrôles à venir sur des pièces du moteur des A380-sces
Reuters21/08/2019 à 20:46

 (Actualisé avec confirmation des contrôles à venir)
    LONDRES, 21 août (Reuters) - Les enquêteurs qui travaillent
sur l'explosion en 2017 d'un moteur d'un A380 d'Air France
 AIRF.PA  examinent l'hypothèse d'un défaut de fabrication, ce
qui pourrait du coup entraîner des contrôles sur des dizaines
d'exemplaires de ce très gros porteur à travers le monde, a dit
à Reuters une source proche du dossier.
    L'enquête, lancée il y a deux ans après l'explosion
au-dessus du Groenland d'un moteur de l'A380 avec plus de 500
passagers à bord, s'est concentrée sur le moyeu d'un ventilateur
récemment récupéré, explique-t-on.
    La partie en titane est la pièce maîtresse des ventilateurs
de 3 mètres de large qui équipent les moteurs de l'A380. Ces
moteurs sont construits par Engine Alliance, une coentreprise 
détenue par General Electric  GE.N  et Pratt & Whitney, une
filiale de l'américain United Technologies  UTX.N .
    Engine Alliance, dont les moteurs équipent environ 60% des
A380 en circulation, devrait procéder à des contrôles afin de
vérifier la présence d'éventuelles imperfections sur d'autres
réacteurs, a-t-on encore dit. 
    Confirmant que l'enquête se concentrait sur cette pièce du
ventilateur, le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), qui
dirige l'enquête, indique avoir découvert une "fissure liée à la
fatigue" sur le moyeu.
    Les sources indiquent qu'une telle fissure pourrait être
liée à un défaut de fabrication et que des contrôles vont être
effectués sur des dizaines d'appareils.
    Pour procéder à ces contrôles, les avions devront être
immobilisés en dehors des calendriers de maintenance habituels,
a déclaré une source.
    Pratt & Whitney n'a pas souhaité commenter ces informations.
    Airbus s'est aussi refusé à tout commentaire.

 (Tim Hepher; Matthieu Protard pour le service français, édité
par Danielle Rouquié)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +1.14%
Euronext Paris -2.24%
NYSE +0.32%
NYSE -0.13%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • paristhi
    23 août12:14

    C'est la traduction de Google qui dit ventilateur à la place de Fan. Ce fan est le compresseur basse pression qui fournit plus de 80% de la poussée. Il est équipé de grandes ailettes de 1,5 m de longueur.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer