1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CORR-Washington pense avoir tué le chef du groupe "Khorasan" en Syrie

Reuters24/09/2014 à 20:08

(Au 5e paragraphe, lire que Fadhli serait né en 1981 et non 1985. Une versio corrigée suit.) WASHINGTON, 24 septembre (Reuters) - Les autorités américaines estiment que Mohsin al Fadhli, présenté comme le chef du groupe "Khorasan", une unité d'Al Qaïda installée en Syrie, a été tué dans les premières frappes menées par l'aviation américaine et ses alliés, a rapporté mercredi un responsable américain. "Nous pensons qu'il est mort", a déclaré ce responsable sous couvert de l'anonymat. Intégré au Front al Nosra, mouvement rebelle syrien affilié à Al Qaïda, le groupe Khorasan est formé de figures historiques d'Al Qaïda passées notamment par l'Afghanistan et le Pakistan. Selon les autorités américaines, qui n'ont dévoilé son existence que très récemment, le groupe se serait installé en Syrie non pas pour participer à la lutte contre le régime de Bachar al Assad mais "pour y disposer d'un refuge sûr afin de concevoir des attentats à l'étranger, fabriquer et tester des engins explosifs et recruter des Occidentaux pour mener à bien ces opérations". Washington promettait une récompense de 7 millions de dollars pour toute information menant à la capture de Mohsin al Fadhli, né en 1981 au Koweït et que le département d'Etat présente comme ayant appartenu au cercle très restreint des chefs d'Al Qaïda qui ont été mis dans la confidence des attentats du 11 septembre 2001 avant l'attaque contre New York et Washington. Sa mort était évoquée dès mardi soir dans des messages mis en ligne par des islamistes et repérés par la société SITE, spécialisée dans la surveillance des publications islamistes sur internet. (Phil Stewart; Henri-Pierre André pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer