1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus-Bouygues Telecom vise moins de 20% de chômage partiel
Reuters29/03/2020 à 17:17

PARIS, 29 mars (Reuters) - Bouygues Telecom BOUY.PA mettra moins de 20% de ses effectifs en chômage partiel en raison de l'épidémie de coronavirus et compensera pendant 15 jours la perte de rémunération des salariés concernés par ce dispositif, a déclaré dimanche son directeur général adjoint à Reuters.

Didier Casas a rejeté les affirmations de la CFDT selon lesquelles l'opérateur télécoms a renoncé, sous la pression des syndicats, à mettre au chômage partiel près d'un millier de conseillers de clientèle et d'employés de centre d'appel.

Il a précisé que ces employés avaient été effectivement mis au chômage partiel la semaine dernière le temps pour le groupe d'acquérir le matériel informatique nécessaire pour leur permettre de télétravailler, alors que les agences ont dû fermer en raison des règles de confinement de la population.

"On avait pris cette décision pour les protéger", a-t-il dit.

De manière globale, Bouygues Telecom "met en place un système qui est équilibré, qui réduit le plus possible le chômage partiel, à moins de 20% des effectifs totaux", a souligné Didier Casas.

Alors que, selon les règles mises en place par le gouvernement, un employé au chômage partiel ne touche que 84% de son salaire pris en charge en partie par l'Etat, Bouygues Telecom "va compenser la perte des salaires pour les salariés qui sont en chômage partiel" pendant les 15 premiers jours et "prendra à sa charge les 16% qui normalement sont en baisse de rémunération", a déclaré le directeur général adjoint de l'opérateur.

En échange, Bouygues Telecom demande à ses salariés de prendre une semaine de congés.

La question du chômage partiel agite de nombreux secteurs alors que le gouvernement a lancé un plan de soutien massif de 45 milliards d'euros, permettant notamment aux entreprises de réduire ou suspendre temporairement l'activité de leurs salariés, en leur versant une indemnisation prise en charge en partie par l'Etat.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a déclaré dimanche qu'environ 220.000 entreprises françaises avaient demandé vendredi à bénéficier du chômage partiel, ce qui concerne 2,2 millions de salariés.

L'opérateur télécoms SFR, filiale française d'Altice Europe

ATCA.AS , prévoit de mettre en chômage partiel jusqu'à 60% de ses effectifs face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus, ont déclaré mardi à Reuters des représentants syndicaux, dénonçant "un effet d'aubaine".

(Richard Lough, avec Jean-Stéphane Brosse et Bertrand Boucey)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam 0.00%
Euronext Paris +2.04%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer