Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Comment les gérants de fonds ont ajusté leurs portefeuilles après l’été ?
information fournie par H24 Finance pour Boursorama19/09/2022 à 11:22

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

En dépit des forts mouvements de marchés survenus pendant l'été, les sociétés de gestion ne font pas significativement évoluer leurs positions. Et pour cause, beaucoup d'entre elles adoptaient déjà une stratégie plutôt défensive.

Un été agité

Le mois de juillet a donné lieu à un fort rebond des marchés et on pouvait s'attendre à une continuation du mouvement en aout. Mais c'était sans compter sur la Réserve fédérale des Etats-Unis. En effet, l'allocution de Jerome Powell, son président, à la conférence de Jackson Hole qui regroupe les banquiers centraux du monde entier, a confirmé leur détermination à enrayer l'inflation.

Ce discours a douché les espoirs des marchés quant à une politique monétaire plus accommodante. En réaction, les taux ont fortement monté et les actions ont fortement baissé de part et d'autre de l'Atlantique. Ainsi, les actions européennes et américaines baissent de près de -5%. Toutefois, la dégringolade de l'euro face au dollar limite la contreperformance des actions US à -2% pour un investisseur européen. Seuls les marchés émergents (+1.3%) parviennent à tirer leur épingle du jeu, entraînés par les pays exportateurs de matières premières.

Sur le front obligataire, le rebond des taux aura été aussi spectaculaire que la chute ! Les rendements du 10 ans allemand et français augmentent respectivement de +0.71% et +0.78%, suivis de près par le 10 ans américain (+0.53%). Sur le crédit, les spread se sont écartés, tout comme le différentiel entre les taux souverains italiens et leurs confrères allemand. Le risque de fragmentation resurgit.

Stabilité globale sur les fonds avec peu de mouvements d'ampleur

Il y a donc eu beaucoup de mouvement sur les marchés. Mais en a-t-il été de même sur les portefeuilles des gérants en plein mois d'aout ?

L'exposition a été légèrement abaissée sur Sanso Conviction ESG passant de 37% à 35%. Cette réduction tactique a été réalisée par la vente des actions chinoises. Malgré un niveau de valorisation attractive, cette classe d'actifs offre actuellement une faible visibilité selon la gestion.

Abaissement de l'exposition sur R-Co Valor, géré par Rothschild & Co AM, qui passe de 85% à 83% via des prises de profits après le rebond de juillet

Réduction également sur JP Morgan Global Macro Opportunities qui se positionne maintenant pour profiter d'une baisse des actions passant de -10% à -15% de delta actions. D'autres positions défensives ont été renforcées comme les obligations 10 ans US, le dollar ou encore le Yen. Le fonds est en mode ceinture et baquet de sécurité.

Le mouvement le plus important est à mettre au crédit de Sycomore Next Generation qui passe de 24% à 18%.

Sur les fonds Long/short, le positionnement reste stable et relativement défensif sur Eleva Absolute Return. L'exposition nette a par ailleurs été abaissée sur Sycomore L/S Opportunities passant de 51% à 42%. Le mouvement le plus important est sur BDL Rempart qui passe de 59% en juillet à 19% fin aout. La gestion a pris ses profits après le rebond de juillet. La flexibilité n'est pas un vain mot pour cette gestion !

Stabilité et sécurité sont aussi les maîtres mots sur Carmignac Patrimoine qui reste avec un niveau d'exposition stable mais bas (15%). Trois facteurs incitent la gestion à maintenir un positionnement globalement prudent : la menace stagflationniste, la menace des banques centrales et la menace du gaz russe.

Neutralité plus que prudence sur M&G (Lux) Dynamic Allocation qui reste à 40% actions avec un positionnement légèrement value. Idem sur Sextant Grand Large de Amiral Gestion qui reste à 26% en actions. En revanche la poche obligataire, désormais à 23%, continue à être investie au gré des opportunités. Le gérant de Tikehau International Cross Assets saisit également des opportunités sur le crédit qui passe de 9% à 10%. Pour rappel cette poche était quasiment à 0 en début d'année.

Enfin, le gérant de Invest Latitude Equilibre (de la maison Amplegest) n'a pas chômé durant l'été. L'exposition actions a certes peu évolué, avec une légère augmentation passant de 32% à 34%. Mais les obligations passent de 33% à seulement 4% via un short sur le 2 ans US et les matières premières passent de 14% à 5%.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.