1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chine : une stabilité en trompe-l'œil
Le Revenu20/07/2019 à 12:05

À quelques semaine du soixante-dixième anniversaire de la République chinoise, Pékin soutient son économie pour tenir les 6% de croissance. (© AFP)

La guerre commerciale avec Washington commence à produire ses effets. La croissance chinoise est tombée, au deuxième trimestre, à son plus bas niveau depuis 27 ans. Mais d'autres chiffres ont rassuré.

Pour de nombreux Chinois, le chiffre 6 est annonciateur d'une vie paisible. D'ailleurs, un ancien dicton l'assure : «liù liù dà shùn» (tout va tranquillement avec le 6).

Les marchés l'ont entendu de cette oreille et n'ont manifesté aucune forme d'inquiétude à la publication du taux de croissance de l'économie chinoise au deuxième trimestre 2019. De fait, celui-ci s'établit à 6% en rythme annuel, ou plus exactement à 6,2% selon les estimations du Bureau national des statistiques (BNS).

Certes, en rythme annuel, la croissance s'essouffle par rapport au premier trimestre, où elle avait atteint 6,4%, et se situe désormais à son plus bas niveau depuis 1992. Mais elle reste dans la fourchette visée par Pékin cette année, à savoir 6 à 6,5%, contre 6,6% en 2018. Et, si l'on analyse la performance d'un trimestre à l'autre, elle accélérerait même à 1,6% après 1,4% au premier trimestre.

Rééquilibrage vers la consommation

Surtout, les chiffres de juin ont été meilleurs qu'attendu. La production industrielle a progressé de 6,3%, soit 1,3 point de plus qu'en mai. Et les ventes au détail sont restées solides avec une hausse de 9,8% sur un an, contre 8,6% le mois précédent.

En revanche, les ventes à l'étranger ont reculé de 1,3% sur un an, après un rebond de 1,1% en mai. «L'environnement économique est toujours difficile, tant en Chine qu'à l'étranger, la

Lire la suite sur le revenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    21 juillet19:54

    Depuis plus de 40 ans nos "zélites" ne peuvent pas se "gaver" et faire les réformes nécessaires à la France ...ILS ONT FAIT LEUR CHOIX...;-(((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer