Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

CGG : pourquoi le titre baisse malgré des résultats sans surprise ?
information fournie par Le Revenu08/03/2019 à 12:25

L'action CGG gagne encore plus de 35% depuis le début de l'année. (© CGG)

L'action CGG gagne encore plus de 35% depuis le début de l'année. (© CGG)

Le spécialiste de l’exploration pétrolière a révélé des comptes 2018 en ligne avec les attentes et des perspectives 2019 supérieures aux prévisions. Pourtant, le titre baisse en Bourse ce vendredi 8 mars. Des prises de bénéfices et le repli du pétrole expliquent probablement ce reflux.

En apparence, les chiffres 2018 du parapétrolier ne sont pas brillants.

Il a ainsi lourdement creusé sa perte opérationnelle, qui passe de 57,9 à 179,7 millions de dollars. Mais cette mauvaise performance est en fait due à des éléments exceptionnels et à un changement de norme comptable. Le passage à la norme IFRS 15 coute 34 millions de dollars et la mise en place du plan stratégique annoncé en novembre dernier a un impact négatif de 288 millions de dollars de charges non récurrentes (principalement des dépréciations d’actifs).

Conformes aux attentes

Hors ces éléments, CGG a enregistré l’an dernier un résultat opérationnel dit «des activités» de 142,3 millions de dollars, multiplié par près de trois en un an. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a pour sa part progressé de 28%, à 556 millions, et représente 45% d’un chiffre d’affaires de 1,23 milliard (+19%).

Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’activité Acquisition, lourdement déficitaire, car elle est considérée comme «abandonnée ou destinée à la vente».

On la retrouve néanmoins tout en bas du compte de résultat où elle affecte le profit net à hauteur de 600 millions de dollars. Celui ressort en perte de 96 millions de dollars malgré un gain de 819 millions lié à la restructuration financière réalisée début 2018.

Difficilement lisibles, ces résultats

Valeurs associées

CGG
Euronext Paris +1.30%

Cette analyse a été élaborée par Le Revenu et diffusée par BOURSORAMA le 08/03/2019 à 12:25:38.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

  • 08 mars15:53

    Casser le thermometre ne change pas la température.CGG a profité d'argent frais à concurrence de 270M$ dont 129M$ en augmentation de capital début 2018, le solde de liquidités s'est déplété de 160M$ sur l'année écoulée, CGG brûle toujours 13M$ de cash par mois.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.