Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Car, covoiturage, électrification : un groupe d'experts lance une Alliance pour la décarbonation de la route
information fournie par Boursorama avec Media Services 12/12/2023 à 12:01

"Quand on regarde la série de politiques engagées" pour la transition écologique, "la route reste le parent pauvre de ces politiques", déplore l'un de ces spécialistes.

( AFP / THOMAS SAMSON )

( AFP / THOMAS SAMSON )

Face aux oppositions rencontrées "dès qu'on touche à la voiture individuelle", des experts ont lancé mardi 12 novembre une Alliance pour la décarbonation de la route. Objectif : rapprocher les entreprises et les collectivités autour de solutions concrètes pour faire baisser la pollution et les émissions de CO2.

Le politologue François Gémenne, membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), l'économiste Patrice Geoffron et Géraud Guibert, président du centre de réflexion la Fabrique écologique, ont expliqué, dans un communiqué transmis à l' AFP , vouloir mettre en avant "les solutions de décarbonation les plus efficaces afin de réussir la transition écologique et énergétique des mobilités" .

L'Alliance devrait proposer dès le printemps 2024 une initiative sur les solutions de transport dans les zones rurales et semi-rurales.

Pour une "route durable"

Figurent parmi les premiers membres de cette alliance des groupes de transport public comme Transdev et Keolis, des transporteurs comme Geodis, le distributeur de gaz GRDF, Electra ou ChargePoint, le concessionnaire Vinci Autoroutes, ainsi que le constructeur automobile BMW. Mercedes France est de son côté en cours de réflexion pour la rejoindre.

Cette alliance s'appuie sur un manifeste publié en juin dans le journal Le JDD , signé par quinze chercheurs, qui appelaient à "accélérer les investissements et engagements nécessaires à une route durable". Pour François Gémenne, "quand on regarde la série de politiques engagées" pour la transition écologique, "la route reste le parent pauvre de ces politiques".

"Dès qu’on touche à la voiture individuelle, on rencontre l’opposition des gens", souligne François Gémenne, professeur de géopolitique de l'environnement à Sciences Po. "Notre message est plus positif : il y a des mesures à mettre en place pour que des trajets contraints soient réalisés autrement, comme l'électrification, les cars express, les lignes de covoiturage."

La Plateforme Automobile (PFA), qui représente le secteur, a également rejoint cette alliance avec le conseil départemental de l’Essonne, la métropole de Montpellier ou la ville de Valence (Drôme).

Valeurs associées

105,55 EUR Euronext Paris -0,61%
0,00 EUR Euronext Paris 0,00%
62,10 GBX LSE -2,97%
BMW
89,48 EUR XETRA -2,01%
63,53 EUR XETRA -1,35%

3 commentaires

  • 12 décembre 11:03

    La meilleure politique serait de diminuer les trajets contraints, ce qui augmenterait par la même la santé de la population.
    Deuxième idée le ferroutage qui marche très bien Suisse


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.