Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Burberry touché par le ralentissement des dépenses dans le luxe
information fournie par Reuters 16/11/2023 à 09:48

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

Le groupe britannique Burberry BRBY.L a annoncé jeudi être affecté par un ralentissement mondial des dépenses de luxe qui pourrait menacer ses prévisions de croissance du chiffre d'affaires pour l'exercice en cours, et peser sur le bénéfice.

A Londres, le titre Burberry cédait 9,80% à 09h30.

Le chiffre d'affaires à magasins comparables du groupe a fortement ralenti pour atteindre 1% au cours des trois mois à fin septembre, contre 18% au trimestre précédent, ce qui s'est traduit par un résultat inférieur aux prévisions de 10% pour le semestre, avec le ralentissement des ventes en Chine.

L'inflation persistante et l'incertitude économique ont freiné la demande de produits de luxe après des années de forte croissance, incitant les investisseurs à revoir leurs prévisions à la baisse.

LVMH LVMH.PA , le plus grand groupe de luxe au monde avec des marques telles que Louis Vuitton, Dior et Tiffany, a signalé un ralentissement de ses ventes trimestrielles en octobre, tout comme Kering PRTP.PA qui détient les marques Yves Saint Laurent, Balenciaga et Bottega Veneta.

Richemont CFR.S , propriétaire de Cartier, a également prédit un ralentissement de la croissance.

Burberry dit voir des premiers indicateurs "encourageants" de la demande pour sa collection Hiver 23 ajoutant que le groupe avait réalisé une bonne performance dans les catégories clés des vêtements d'extérieur et de la maroquinerie au cours du premier semestre.

La demande en Chine a toutefois chuté au cours du deuxième trimestre, après un fort rebond lié à la réouverture des magasins au lendemain de la pandémie. Les dépenses des consommateurs chinois de produits de luxe se sont déplacées de la Chine continentale vers d'autres pays, selon la marque.

La croissance du tourisme a profité aux destinations européennes, avec un peu plus de la moitié des dépenses dans la région provenant de visiteurs internationaux.

Dans les Amériques, les résultats se sont encore détériorés au cours du trimestre, le chiffre d'affaires à magasins comparables ayant baissé de 10%.

"Bien que l'environnement macroéconomique soit devenu plus difficile récemment, nous sommes confiants dans notre stratégie visant à réaliser notre potentiel en tant que marque de luxe britannique moderne, et nous restons déterminés à atteindre nos objectifs à moyen et à long terme", a déclaré le directeur général du groupe Jonathan Akeroyd.

(Reportage Paul Sandle ; version française Dagmarah Mackos, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

327,35 EUR Euronext Paris -3,49%
709,90 EUR Euronext Paris -2,06%
742,00 GBX LSE -16,31%
138,10 CHF Swiss EBS Stocks -3,43%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.