1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit : la City commence sa migration sur le continent
Novethic24/01/2020 à 11:44

Brexit : la City commence sa migration sur le continent

Longtemps annoncé, la délocalisation des entreprises financières de Londres vers des capitales de l'Union européenne s'amorce. Des banques américaines ou anglaises et des gérants d'actifs ont annoncé le renforcement de leurs équipes parisiennes, portant à près de 4000 le nombres de nouveaux emplois annoncés dans la capitale française.

Les délocalisations tant attendues des acteurs de la finance londoniens vers le continent commencent à arriver. L'approche de la date finale du Brexit, le 31 janvier, n'y est sans doute pas pour rien. La banque américaine JP Morgan a ainsi annoncé l'acquisition d'un immeuble de 6 600 m² dans le premier arrondissement de Paris, lui permettant d'étendre significativement ses opérations françaises. Jusqu'à 450 personnes pourraient y travailler, en plus des 260 déjà présentes dans la capitale française. L'installation est prévue pour la fin de l'année 2020.

L'annonce de JP Morgan suit de quelques jours celle du dirigeant de Total, qui avait déplacé sa direction de la trésorerie à Londres en 2013. Patrick Pouyanné, le PDG de la major pétrolière française, a annoncé le retour à Paris de cette équipe d'une soixantaine de personnes, en raison notamment du Brexit. Avant cela, d'autres banques américaines (Goldman Sachs, Bank of America, etc.) ou anglaises (Barclays, Standard Chartered) avaient également annoncé l'implantation d'équipes à Paris.

La maire de Paris, actuellement en campagne pour sa réélection, semble accueillir ces nouvelles activités à bras ouverts. À une nuance près. "Je veux que la finance revienne à Paris, mais je veux de la finance verte, des gens qui viennent nous aider sur la transition écologique et non faire de la prédation", déclare Anne Hidalgo, dans une interview à l'AFP.

Le flux se développe

Difficile pour autant de faire le tri dans les activités qui se relocalisent à Paris. D'autant, d'une part, que le secteur financier britannique compte lui-aussi développer une composante durable forte, en déployant une stratégie pour attirer les capitaux étrangers. Et d'autre part que les équipes qui s'installent à Paris sont pour le moment des généralistes qui n'affichent pas de couleur verte.

L'Association des marchés financiers (AMF) a accordé 42 agréments à des sociétés de gestion de portefeuille et entreprises d'investissement désireuse de s'installer à Paris. "Cela représentera à horizon de la fin de l'année une augmentation directe des effectifs de plus de 1500 personnes", assurait Robert Ophèle, le président de l'AMF, lors de la présentation de ses vœux 2020.

En tout, ce sont près de 4000 relocalisations d'emplois de la City vers la France qui ont été annoncées, selon l'association Paris Europlace qui cite les chiffres de Choose Paris Region, le guichet unique de la région Île-de-France. Paris Europlace pronostiquait près de 5000 emplois directs relocalisés en France dans les sphères financières. "Il y a un flux qui se développe", assure Arnaud de Bresson, le délégué général.

Les reports en série de la date effective du Brexit ont sans doute provoqué un certain attentisme de la part des services financiers, qui ne se sont pas précipités pour quitter la City. Le mouvement semble désormais enclenché et d'autres capitales européennes comme Dublin ou Francfort devraient également en profiter. 

Arnaud Dumas, @ADumas5

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Isafree
    24 janvier12:58

    Il faut virer une Hidalgo qui se permet de dire qu'elle ne veut pas de financiers pas "verts". Je crois rever. Comme si les financier de Paris financeraient que des produits financiers pour Paris. Quel Niveau d'incompetence ! inoui !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer