1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit

Dossier spécial Brexit

Dossier spécial Brexit

Il y a maintenant deux ans, les britanniques choisissaient de tourner le dos à l'Union Européenne à l'issue d'un référendum organisé le 23 juin 2016 par l'ancien Premier ministre David Cameron. 51,9 % des britanniques ont en effet voté en faveur d'une sortie de l'Union, surnommée « Brexit »...

 
dossier spécial
  • Reuters20.05.202015:30

    LONDRES, 20 mai (Reuters) - Le Royaume-Uni a jugé mercredi qu'il ne serait pas nécessaire d'établir des postes douaniers supplémentaires à la frontière irlandaise, en dévoilant ses propositions pour la gestion de cette zone à l'issue de la période de transition post-Brexit qui s'achève à la fin de l'année. Dans ses propositions, le Royaume-Uni estime que "s'il y aura certaines procédures supplémentaires limitées pour les biens arrivant en Irlande du Nord (

  • Reuters19.05.202016:20
    1

    par Kylie MacLellan et Elizabeth Piper LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni a présenté mardi un nouveau régime douanier pour l'après Brexit censé se substituer au Tarif extérieur commun (TEC) de l'Union européenne, en maintenant des droits de douane de 10% sur les voitures importées mais en les supprimant sur 30 milliards de livres (33,6 milliards d'euros) d'importations entrant dans les chaînes d'approvisionnement britanniques. Après avoir confié sa politique commerciale extérieure à l'Union européenne pendant des dizaines d'années, la Grande-Bretagne, qui a quitté officiellement le bloc communautaire le 31 janvier, négocie désormais des accords de libre-échange avec d'autres pays

  • Reuters19.05.202015:33

    (Actualisé avec précisions et commentaire) par Kylie MacLellan et Elizabeth Piper LONDRES, 19 mai (Reuters) - Le Royaume-Uni a présenté mardi un nouveau régime douanier pour l'après Brexit censé se substituer au Tarif extérieur commun (TEC) de l'Union européenne, en maintenant des droits de douane de 10% sur les voitures importées mais en les supprimant sur 30 milliards de livres (33,6 milliards d'euros) d'importations entrant dans les chaînes d'approvisionnement britanniques. Après avoir confié sa politique commerciale extérieure à l'Union européenne pendant des dizaines d'années, la Grande-Bretagne, qui a quitté officiellement le bloc communautaire le 31 janvier, négocie désormais des accords de libre-échange avec d'autres pays

  • Reuters19.05.202010:03

    par Kylie MacLellan et Elizabeth Piper LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni a présenté mardi un nouveau régime douanier pour l'après Brexit destiné à succéder au tarif extérieur commun (TEC) de l'Union européenne, qu'il estime plus simple et meilleur marché. Si ce nouveau régime conserve une taxe de 10% sur les importations de voitures, il supprimera en revanche les droits de douane sur 30 milliards de livres (33,6 milliards d'euros) d'importations entrant dans les chaînes d'approvisionnement britanniques

  • Reuters19.05.202009:33
    1

    par Kylie MacLellan et Elizabeth Piper LONDRES, 19 mai (Reuters) - Le Royaume-Uni a présenté mardi un nouveau régime douanier pour l'après Brexit destiné à succéder au tarif extérieur commun (TEC) de l'Union européenne, qu'il estime plus simple et meilleur marché. Si ce nouveau régime conserve une taxe de 10% sur les importations de voitures, il supprimera en revanche les droits de douane sur 30 milliards de livres (33,6 milliards d'euros) d'importations entrant dans les chaînes d'approvisionnement britanniques

  • AFP Video15.05.202017:24
    4

    Le négociateur en chef de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier, fait part de sa déception à l'issue du troisième cycle de discussions entre les Européens et Londres sur la relation post-divorce, regrettant le "manque d'ambition" du Royaume-Uni.

  • AFP15.05.202016:56
    14

    Britanniques et Européens semblaient encore très loin d'un accord sur leur relation post-Brexit après un troisième cycle de négociation jugé "très décevant" et sans progrès majeur cette semaine, au cours duquel le ton est monté. "Au moment ou je vous parle, je ne suis pas optimiste (

  • AFP15.05.202016:05
    1

    La livre baissait fortement vendredi face à l'euro, et dans une moindre mesure face au dollar, tandis que l'impasse sur le Brexit se confirme. Vers 13H40 GMT (15H40 à Paris), elle perdait 0,90% face à l'euro, à 89,17 pence pour un euro, un niveau plus vu depuis la fin mars

  • AFP15.05.202015:05
    1

    L'Assemblée nationale a adopté vendredi en première lecture un nouveau projet de loi d'urgence jugé "fourre-tout", contenant des dispositions diverses face à la crise du coronavirus, ainsi que des mesures liées au Brexit. Adopté à main levée avec l'appui des seuls élus LREM, MoDem et UDI-Agir, le texte prévoit notamment de nouvelles adaptations du droit du travail ou des mesures pour faire face à l'engorgement de la justice à cause de l'épidémie

  • Boursorama avec Media Services15.05.202014:16
    1

    Alors que les négociations concernant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ont repris, aucune avancée n'a été notée. Les discussions continuent de s'enliser entre le Royaume-Uni et l'Union européenne

  • Reuters15.05.202012:05

    BRUXELLES (Reuters) - Les négociations sur les futures relations commerciales entre la Grande-Bretagne et les Vingt-Sept n'ont pas beaucoup progressé cette semaine, a-t-on appris de sources européennes, alors que l'avant-dernier cycle de discussions s'achève ce vendredi. Des divergences fondamentales persistent sur plusieurs points-clés, comme la pêche et la sécurité, ce qui pourrait compromettre la conclusion d'un accord avant la fin de la période de transition, qui s'achèvera le 31 décembre, souligne-t-on

  • Reuters15.05.202011:53

    BRUXELLES, 15 mai (Reuters) - Les négociations sur les futures relations commerciales entre la Grande-Bretagne et les Vingt-Sept n'ont pas beaucoup progressé cette semaine, a-t-on appris de sources européennes, alors que l'avant-dernier cycle de discussions s'achève ce vendredi. Des divergences fondamentales persistent sur plusieurs points-clés, comme la pêche et la sécurité, ce qui pourrait compromettre la conclusion d'un accord avant la fin de la période de transition, qui s'achèvera le 31 décembre, souligne-t-on

  • Reuters09.05.202004:34

    PARIS, 9 mai (Reuters) - Le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré samedi dans une interview au journal Augsburger Allgemeine qu'il y avait un risque croissant de Brexit dur au coeur de la crise sanitaire du coronavirus, les négociations entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne sur les futures relations commerciales n'ayant guère progressé. "Il est inquiétant que la Grande-Bretagne s'écarte de nos déclarations communes sur des point clés des négociations", a déclaré Maas

  • Reuters30.04.202015:50
    2

    LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique est confiant dans la possibilité de conclure un accord post-Brexit avec l'Union européenne, à condition que Bruxelles considère le Royaume-Uni comme un négociateur indépendant, a déclaré jeudi un membre de l'équipe de négociateurs britanniques. Selon des sources diplomatiques à Bruxelles, les négociations sur les futures relations entre les deux entités sont dans l'impasse en raison de désaccords persistants dans trois grands domaines : les garanties d'une concurrence équitable, la gouvernance et la pêche

  • Reuters30.04.202015:41

    LONDRES, 30 avril (Reuters) - Le gouvernement britannique est confiant dans la possibilité de conclure un accord post-Brexit avec l'Union européenne, à condition que Bruxelles considère le Royaume-Uni comme un négociateur indépendant, a déclaré jeudi un membre de l'équipe de négociateurs britanniques. Selon des sources diplomatiques à Bruxelles, les négociations sur les futures relations entre les deux entités sont dans l'impasse en raison de désaccords persistants dans trois grands domaines : les garanties d'une concurrence équitable, la gouvernance et la pêche

  • Reuters28.04.202016:39
    1

    par Gabriela Baczynska BRUXELLES, 28 avril (Reuters) - Les négociations entre l'Union européenne (UE) et le Royaume-Uni sur leurs futures relations sont dans l'impasse sur fond de désaccords persistants, dans un contexte de pandémie de nouveau coronavirus, a-t-on appris de sources à Bruxelles. Selon ces sources, les laborieuses discussions autour du Brexit, qui ont repris la semaine dernière après avoir été suspendues au début de la flambée épidémique de coronavirus, ont rapidement achoppé

  • Reuters27.04.202017:41

    LONDRES, 27 avril (Reuters) - Le ministre du bureau du cabinet britannique Michael Gove s'est dit lundi confiant sur les chances d'aboutir à un accord sur la relation future entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, renvoyant sur Bruxelles la responsabilité des divergences persistantes sur la question de la pêche. La Grande-Bretagne, qui est formellement sortie de l'UE le 31 janvier dernier, est entrée dans une période de transition durant laquelle elle demeure soumise aux règles et obligations communautaires, le temps de négocier les futurs arrangements et d'éviter une sortie "sèche"

  • Reuters24.04.202016:46

    (Actualisé avec réaction du gouvernement britannique) PARIS/BERLIN, 24 avril (Reuters) - La crise liée à l'épidémie de coronavirus ne facilitera pas le Brexit mais ne modifie pas les priorités européennes sur les négociations en cours visant à parvenir à un accord sur les relations futures entre le Royaume-Uni et ses partenaires européens, estiment vendredi les gouvernements allemand et français. La Grande-Bretagne est formellement sortie de l'UE le 31 janvier dernier mais sans conséquence dans l'immédiat, puisque le pays est entré dans une période de transition durant laquelle il demeure soumis aux règles et obligations communautaires, le temps de négocier les futurs arrangements et d'éviter une sortie "sèche"

  • Reuters24.04.202012:42
    1

    PARIS/BERLIN (Reuters) - La crise liée à l'épidémie de coronavirus ne facilitera pas le Brexit mais elle ne modifie pas les priorités européennes sur les négociations en cours visant à parvenir à un accord sur les relations futures entre le Royaume-Uni et ses partenaires européens, estiment vendredi les gouvernements allemand et français. La Grande-Bretagne est formellement sortie de l'UE le 31 janvier dernier mais sans conséquence dans l'immédiat, puisque le pays est entré dans une période de transition durant laquelle il demeure soumis aux règles et obligations communautaires, le temps de négocier les futurs arrangements et d'éviter une sortie "sèche"

  • Reuters24.04.202012:21

    PARIS/BERLIN, 24 avril (Reuters) - La crise liée à l'épidémie de coronavirus ne facilitera pas le Brexit mais elle ne modifie pas les priorités européennes sur les négociations en cours visant à parvenir à un accord sur les relations futures entre le Royaume-Uni et ses partenaires européens, estiment vendredi les gouvernements allemand et français. La Grande-Bretagne est formellement sortie de l'UE le 31 janvier dernier mais sans conséquence dans l'immédiat, puisque le pays est entré dans une période de transition durant laquelle il demeure soumis aux règles et obligations communautaires, le temps de négocier les futurs arrangements et d'éviter une sortie "sèche"

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer