Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-Un nouveau décret de Trump fait souffrir les pharmaceutiques
Reuters14/09/2020 à 11:48

LONDRES, 14 septembre (Reuters) - Plusieurs grandes valeurs du secteur de la pharmacie sont à la traîne du reste du marché en Bourse lundi après la décision de Donald Trump de signer un décret visant à faire baisser le prix de vente de certains médicaments aux Etats-Unis.

L'indice Stoxx européen du secteur .SXDP perd 0,43% vers 09h40 GMT alors que l'indice large Stoxx 600 .STOXX est pratiquement inchangé.

Parmi les grands groupes qui le composent, GlaxoSmithKline

GSK.L abandonne 0,93%, Sanofi SASY.PA 0,75%, Roche ROG.S 0,38% et Bayer BAYGn.DE 0,52%.

Le décret signé par le président américain dimanche, à cinquante jours de l'élection présidentielle, étend à une nouvelle catégorie de médicaments sur ordonnance le champ d'application de la clause dite de "la nation la plus favorisée", déjà appliquée depuis juillet à d'autres catégories.

Cette clause permet d'aligner le prix de vente sur le prix le plus bas recensé dans les grands pays industrialisés.

Le texte revient donc à contourner l'interdiction faite à Medicare, le programme fédéral d'assurance santé pour les personnes âgées, de négocier les prix qu'il paie aux laboratoires.

La principale fédération du secteur pharmaceutique aux Etats-Unis, "Pharmaceutical Research and Manufacturers of America", a dénoncé l'initiative de la Maison blanche en évoquant "une attaque irresponsable contre les entreprises qui travaillent jour et nuit pour battre le COVID-19".

Selon des analystes financiers, le secteur pharmaceutique mondial réalise plus de 60% de l'ensemble de ses profits sur le seul marché américain.

(Joice Alves, version française Marc Angrand, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
LSE -1.62%
LSE -2.50%
XETRA 0.00%
DJ STOXX 0.00%
DJ STOXX 0.00%
SIX Swiss Exchange 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4815.5 +0.49%
0.037 -3.14%
0.365 +4.29%
11.786 +1.06%
4.295 -3.59%

Les Risques en Bourse

Fermer