Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

BOURSE-Tarkett et Saint-Gobain baissent, JPMorgan joue l'exposition aux émergents
information fournie par Reuters05/12/2018 à 11:49

    PARIS, 5 décembre (Reuters) - Tarkett  TKTT.PA  et
Saint-Gobain  SGOB.PA  baissent fortement en Bourse mercredi
après l'abaissement par JPMorgan de ses recommandations sur les
deux titres, la banque américaine préférant les groupes de
matériaux de construction les plus exposés au rebond attendu de
la demande sur les marchés émergents.
    Le titre Tarkett perd 6,99% à 19,03 euros vers 11h48, la
plus forte baisse de l'indice SBF 120, alors en repli de 0,89%;
au même moment, Saint-Gobain cède 3,05% à 31,03 euros, la plus
mauvaise performance du CAC 40, qui recule de 0,92%.
    JPMorgan a abaissé son conseil sur Tarkett de "surpondérer"
à "sous-pondérer" en ramenant son objectif de cours de 24 à 20
euros; sur Saint-Gobain, la banque passe de "surpondérer" à
"neutre" avec un objectif de 40 euros contre 53 euros
auparavant.
    La banque américaine a une position générale à "surpondérer"
sur le secteur des matériaux de construction, qui s'appuie sur
la capacité de celui-ci à "surprendre positivement en 2019". 
    "Après d'importantes révisions à la baisse des bénéfices
cette année, nous prévoyons une réaccélération de la croissance
organique", explique-t-elle, ajoutant s'attendre à une
amélioration des prix et des effets de change ainsi qu'une
reprise des volumes.
    Mais dans cette perspective, ajoute-t-elle, "nous ne
préférons plus les marchés développés aux marchés émergents et
nous considérons désormais les acteurs mondiaux du ciment comme
particulièrement attrayants pour 2019". 
    JPMorgan fait ainsi de LafargeHolcim  LHN.S  LHN.PA  sa
valeur préférée dans le secteur, a relevé à "surpondérer" son
conseil sur HeidelbergCement  HEIG.DE  et reste à "surpondérer"
sur CRH  CRH.I .
    Concernant Saint-Gobain, les analystes reconnaissent certes
que la baisse du cours a ramené la valorisation à un niveau "peu
exigeant" mais évoque des risques sur les estimations de
résultats pour les deux prochaines années, entre autres
l'incertitude politique au Royaume-Uni, un possible
ralentissement du marché de la construction en France et en
Suède ou encore un retour à la normale des marges sur les
marchés industriels du groupe, actuellement à leurs plus hauts
niveaux historiques. 
    L'abaissement de deux échelons de la recommandation sur
Tarkett est quant à lui justifié par une valorisation
"relativement exigeante" par rapport à ses estimations.
    "La baisse du prix du pétrole devrait favoriser les marges
mais l'historique suggère un effet décalé de neuf mois", ajoute
JPMorgan. "De plus, les volumes en Russie pourraient subir
l'impact de la baisse du prix du pétrole."
    

 (Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -2.15%
Euronext Paris -2.31%
Euronext Paris +2.70%
LSE +43.62%
XETRA -2.15%
Swiss EBS Stocks -3.55%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 05/12/2018 à 11:49:46.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.